Cellule de flottation

AU CERTIFICAT D'AUTEUR

Enregistré par le Bureau des inventions Gosilani iri URSS SOK

K.A. Simonov et P.A. Korolev.

Appareil de flottation.

Déclarée le 1 er décembre 1939 au NKTSM pour M 27925.

Publié le 30 novembre 1940.

On connaît déjà des ensembles de flottation constitués d'une chambre d'hélice de flottation et d'un cône de classification.

L'appareil proposé par la présente invention concerne les appareils de flottation susmentionnés, mais en diffère par le fait qu'un diaphragme est placé sous l'hélice dans le cône, en formant un intervalle avec les parois du cône. Ce diaphragme porte une chambre pour diriger l'air comprimé dans l'espace vers le matériau que l'hélice disperse.

Le dessin montre l'appareil proposé.

L'appareil est constitué d'une chambre de flottation A équipée d'une hélice 12 et d'un cône B qui lui est attaché pour la classification. Dans la chambre A, un tuyau 1 est installé pour évacuer l'air entrant par le dessous.

La pâte à grains grossiers est acheminée par le tuyau d'entrée 2 dans la zone de l'hélice 12. Sous l'action des pales de l'hélice, la pâte sera dispersée à la périphérie; En frappant les parois du cône, les particules plus grosses perdent leur vitesse et traversent la fente annulaire 4 à l'intérieur du cône. La fente annulaire 4 est formée par la membrane supérieure 3, renforcée directement sous l'hélice. Pour déslimiter la partie granulaire de la pulpe (sable) de la chambre à air b, qui est un disque creux avec une gaine en caoutchouc perforée 5, de l'air sous pression est fourni, et le flux ascendant d'air dispersé, s'élevant du bas vers le haut à travers la fente annulaire 4, empêchera la pénétration la fente de fines particules (boues), provoquant la réception d'un matériau granulaire sans boues.

Dans la chambre à air de disque b, l'air est fourni par le tube 7, qui est relié à la basse pression du ventilateur (soufflante). Les sables accumulés dans le cône (matériau granulaire) seront évacués en continu par l'ouverture 10 au sommet du cône. Afin de protéger contre la formation éventuelle d'arches, un diaphragme 8 est installé dans la partie inférieure du cône, ce qui permet de contrôler le déchargement uniforme du matériau sableux accumulé dans le cône.

Le retrait du sable du cône peut être effectué à l'aide d'un appareil automatique, ainsi que par le biais de l'élévateur à racloir ou à godet.

Le matériau flotté sera éliminé sous forme de mousse par le seuil 15 et par une mince décharge - par la fente 18 et le seuil 14.!

Le dispositif de flottation constitué d'une hélice de flottation ka-. mesures et cône qui y est attaché.. pour la classification, caractérisé en ce que, sous le cône, est placé un diaphragme 8 pour former un intervalle avec les parois du corps et une chambre de support pour diriger l’air comprimé dans l’espace spécifié vers le matériau réparti autour de l’hélice.

Ed. éditeur L.V. Nikitik

PNT,, Sov. four, M 1451. Zack. M 9242 - 460

Flottation: dispositifs de flottation - B03D 1/14

Brevets dans cette catégorie

L'invention concerne le domaine du traitement biologique des eaux usées et peut être utilisée pour l'aération dans des réservoirs d'aération, ainsi que dans le traitement de flottation, le traitement des minéraux, en particulier dans les dispositifs d'aération de la pâte. L'aérateur comprend un logement, une cloison interne, une buse insérée dans la cloison avec des canaux coaxiaux et espacés de section transversale rectangulaire pour fournir du liquide et laisser un chalumeau gaz-liquide, un tuyau pour l'entrée d'air, un tuyau pour entrer dans un liquide. Le rapport de la hauteur du canal d'entrée a de la buse à sa largeur d est compris entre 1,5: 12 et 6:12, un rapport similaire pour la hauteur du canal de sortie b et la largeur d. Le rapport entre la longueur du canal d'entrée L et sa hauteur a est compris entre 22: 1,5 et 22: 6, un rapport similaire pour la longueur du canal de sortie L et la hauteur b. Le rapport entre la longueur de l'entrefer l et la longueur totale du canal H est de 16:60. Le résultat technique est une augmentation de la capacité oxydante de l'aérateur tout en maintenant la fine dispersion des bulles d'air, ainsi qu'une réduction des coûts énergétiques liés à la fourniture d'un volume unitaire d'air et une augmentation du degré de saturation du liquide en oxygène. 2 ill., 1 tab.

L'invention peut être utilisée dans les industries du raffinage, de la pétrochimie et du pétrole, de l'alimentation et des industries légères, dans les entreprises de métallurgie des métaux ferreux et non ferreux et dans les installations de fabrication de machines. L'aérateur de flottation comprend un boîtier contenant une cloison 10 avec un trou central, divisant son espace en zones supérieure 2 et inférieure 3; entrée d'eau située dans la partie inférieure de la zone inférieure 3; conduit d'air 7; la conclusion du mélange air-eau; un moteur électrique 1 avec des roues 5 et 6 montées sur son arbre 4, situées dans différentes zones du boîtier. La cloison 10 est réalisée sous la forme d'un diaphragme. Le conduit d'air 7 est relié à la zone supérieure 2. La sortie du mélange air-air se présente sous la forme de perforations dans les parois latérales de la zone inférieure 3 du boîtier. La roue 6, située dans la zone inférieure 3, se présente sous la forme d'un rotor à aubes verticales interchangeables. Les lames sont perforées et / ou à bords irréguliers. Le débit d'eau dans la zone inférieure est réalisé avec la possibilité de le recevoir à travers un diaphragme de régulation amovible 12 avec un trou central et des buses 11. Le moteur électrique 1 est situé dans le volume d'eau aérée. L'invention permet d'augmenter l'efficacité de la préparation du mélange fin eau-air, ainsi que la fiabilité de l'aérateur. 8 ch f-ly, 2 ill.

L'invention peut être utilisée dans l'industrie chimique. L'installation de purification d'eau par flottation contient au moins une zone d'entrée d'eau traitée (31); zone de mélange (32) d'eau sous pression puis d'eau sous vide avec de l'eau traitée; une zone de flottation (35), séparée de la zone de mélange (32) par une paroi; la zone d'admission d'eau purifiée (36) dans la partie inférieure de la zone de flottation spécifiée (35). La zone de mélange (32) contient au moins une buse de pulvérisation (40, 91, 92) d'eau sous pression installée à proximité du panneau (33), dont au moins une partie présente des ouvertures (331) et qui sépare la zone d'entrée (31) et la zone de mélange (32). L'invention permet d'améliorer le contact entre l'eau traitée et l'eau sous pression et d'améliorer la qualité de l'eau clarifiée. 2 n. et 32 ​​ch f-ly, 10 ill.

L'invention concerne le domaine de la flottation et peut être utilisée pour la purification d'eau et de liquides. L'électrofloteur consiste en un boîtier avec une cloison pour deux conteneurs, deux cassettes d'électrodes, une source d'alimentation, un grattoir et une pompe d'alimentation en fluide. Dans le deuxième réservoir, un bloc est fixé en rangées sur toute la surface du deuxième réservoir de tubes profilés disposés verticalement, dans lesquels l'écoulement turbulent est divisé en petits écoulements turbulents en fonction du nombre de tubes dans le bloc, et en égalisant la pression dans tous ces écoulements à vitesses égales. le mouvement convertit ces flux de faible puissance en un flux laminaire de grande puissance à travers la seconde cassette d'électrodes. Le résultat technique est une augmentation des performances et de la qualité du liquide de nettoyage. 2 il.

L'invention concerne le domaine de l'enrichissement par des procédés de flottation et peut être utilisée dans la séparation par flottation de pâtes triphasées dans les industries du charbon, de la métallurgie et de la chimie, ainsi que pour l'épuration des eaux naturelles et des eaux usées. La machine de flottation consiste en au moins une cellule de flottation délimitée par des parois inférieures, longitudinales et inter-chambres avec des fenêtres pour le débordement de la pulpe. Elle est équipée d'une unité d'aération de la pulpe, d'une unité de collecte et d'élimination du concentré de mousse située dans la partie supérieure de la cellule de flottation, ainsi que d'une unité d'alimentation. la flottation de drainage de la pulpe et du noeud d'origine située dans l'extrémité de sortie de la machine de flottation. Les parois longitudinales sont pliées au moins en un point, la distance entre l’axe longitudinal de la machine à flottation et le point d’inflexion étant supérieure à la moitié de la profondeur de la cellule de flottation, tandis que l’angle d’inclinaison des parois longitudinales par rapport au fond est inférieur à 5 ÷ 45 °; La cellule de flottation est pourvue d'un goulot situé dans sa partie supérieure symétriquement par rapport à l'axe longitudinal de la machine de flottation, la largeur de la base du goulot n'étant pas supérieure à la profondeur de la cellule de flottation et la hauteur du goulot ne dépassant pas la moitié de la profondeur de la cellule de flottation. Le résultat technique est une augmentation des performances de la machine de flottation, une augmentation du degré d'extraction du produit cible, ainsi qu'une amélioration de la qualité du concentré obtenu. 7 ch f-ly, 5 ill.

L'invention concerne le domaine de la séparation de systèmes liquides hétérogènes sous l'action de forces centrifuges, en particulier d'hydrocyclones pour la séparation de suspensions par flottation, et peut être utilisée dans les industries chimique, pétrochimique, microbiologique, des pâtes et papiers et autres. L'hydrocyclone-flotteur contient un corps cylindrique avec un couvercle et une paroi latérale perméable poreuse, un collecteur annulaire pour l'alimentation en gaz du corps de l'hydrocyclone, des tuyaux de branchement pour l'alimentation de la suspension dans le corps de l'hydrocyclone, pour l'élimination de la mousse et pour l'alimentation en gaz du collecteur et du dispositif de déchargement. Les micropores de la paroi latérale perméable du boîtier se présentent sous la forme de canaux traversants cylindriques horizontaux ayant une direction radiale dans la section supérieure du boîtier et une direction tangente à sa surface intérieure dans la section inférieure. La direction des micropores change de radiale à tangentielle à mesure que la distance entre le couvercle de l'hydrocyclone augmente et la direction des micropores tangentiels coïncide avec la direction dans laquelle la suspension est introduite dans le corps. Le tuyau d'alimentation en gaz est installé tangentiellement dans la partie inférieure du collecteur et sa direction coïncide avec la direction des micropores dans la partie inférieure du corps de l'hydrocyclone. Le résultat technique est une augmentation de la capacité de séparation d'un dispositif de flottation hydrocyclone due à une augmentation du coefficient cinétique de flottation et à une augmentation de la vitesse de flottement des complexes particule-bulle à la surface du film de suspension, due à une diminution de l'atténuation du débit circonférentiel dans la direction axiale. 3 il.

L'invention peut être utilisée dans le traitement de l'eau dans des centrales thermiques pour la décarbonisation, dans l'épuration des condensats, des eaux usées. Pour mettre en œuvre le procédé, les flux du liquide et du gaz purifiés sont mélangés à la formation d'un milieu gaz-liquide à structure de bulle et à la séparation de la mousse résultante avec les impuretés du liquide purifié. Le gaz est injecté sous pression dans un mode dynamique, qui est fourni par une alimentation en gaz à pulsations orthogonale au flux du liquide à purifier. La structure de la bulle gaz-liquide est obtenue lorsque la valeur du nombre de Weber est supérieure à la valeur critique. Le dispositif comprend un boîtier (1) avec des buses pour l'alimentation en liquide (2) et en gaz (3) relié à une chambre pour mélanger des flux de gaz et un liquide à nettoyer (5), une aube de guidage (8) réalisée sous la forme d'un cône séparant une surface concave curviligne pour éliminer la mousse et le liquide purifié passant à la base du cône dans la surface montante du tore (9), le réservoir (12) pour le liquide purifié et le réservoir (13) pour la mousse contenant des impuretés. Un générateur Hartmann (7) est installé à la sortie du tuyau d'alimentation en gaz (3). À la sortie de la chambre de mélange (5), la douille (6) est installée avec possibilité de mouvement axial. Le haut du cône (8) est placé de manière symétrique dans la douille (6). Au-dessus de la surface montante du tore se trouve une visière annulaire (10) inclinée vers la base du cône (8), qui forme avec elle une fente annulaire (11). L'invention fournit une efficacité et une fiabilité améliorées du fluide de nettoyage à partir d'impuretés dissoutes et dispersées. 2 pb f-ly, 1 ill.

L'invention concerne le domaine de la séparation de systèmes liquides hétérogènes sous l'action de forces centrifuges, en particulier d'hydrocyclones pour la séparation de suspensions par flottation, et peut être utilisée dans les industries chimique, pétrochimique, microbiologique, des pâtes et papiers et autres. Hydrocyclone-Flotator contient un corps cylindrique avec un couvercle, des buses pour l’alimentation du produit original, pour le drainage de la mousse et du liquide clarifié. La surface interne de la paroi du boîtier est réalisée sous la forme d'une surface hélicoïdale de profil sinusoïdal dont la direction de coupe coïncide avec le sens de rotation du flux de la suspension divisée, la distance entre les saillies augmente et l'amplitude diminue dans la direction axiale à mesure qu'elle s'éloigne du tuyau pour alimenter le produit d'origine. Un élément chauffant thermo-électrique est installé dans la paroi du boîtier, dont les spires sont situées sur l'axe de symétrie de chaque projection de la surface de la vis du boîtier. EFFET: augmentation de la capacité de séparation d'un flotteur d'hydrocyclone en raison de l'augmentation de l'épaisseur du film de suspension et du temps de séjour de la suspension divisée dans un hydrocyclone, ainsi que de la réduction du taux d'atténuation de la composante circonférentielle de la vitesse d'écoulement dans la direction de l'axe de l'hydrocyclone, augmentant ainsi le profil de distribution radiale de la vitesse circonférentielle et de la longueur taux de flottation. 2 il.

L'invention concerne des dispositifs permettant de mesurer le degré d'aération de la pâte dans l'enceinte d'une machine de flottation et pouvant être utilisés pour automatiser le processus de flottation dans les installations de valorisation. L'appareil contient une machine de flottation avec pulpe et aérateur. Dans la chambre de la machine à flottation, un amortisseur-désaérateur et un amortisseur d'oscillations de pulpe horizontales sont placés à proximité les uns des autres et des première et seconde jauges de contrainte sont montées sur la structure supérieure de la machine à flottation, connectées aux première et seconde bouées de mesure identiques, respectivement. La première bouée de mesure est immergée dans un registre de dégazage et la seconde bouée de mesure dans un amortisseur d'oscillations horizontales de la pâte. Les sorties des premier et second capteurs d'effort à jauges de contrainte sont reliées aux entrées du degré d'aération de la pulpe introduit dans le dispositif de calcul. Le résultat technique est d'améliorer la précision de la détermination de l'aération de la pâte. 1 il.

L'invention concerne le domaine du traitement des minéraux, en particulier des équipements de traitement des minéraux, et peut être utilisée pour l'enrichissement de minerais et d'amalgame de métaux non ferreux et ferreux en milieu liquide, ainsi que pour l'aération de divers effluents d'origine technologique et domestique. L'unité d'aération comprend un arbre d'entraînement, des buses de travail avec ouvertures d'entrée et de sortie, l'axe des buses de travail n'étant pas parallèle à l'axe de l'arbre d'entraînement et se croisant avec celui-ci, le boîtier destiné à recevoir les buses de travail fixées au fond de l'arbre d'entraînement, des éléments dispersants situés sur le boîtier destinés à recevoir les buses de travail. Équipé en outre d’un stator, situé à l’écart de la surface du logement des buses de travail et des extrémités des orifices de sortie des buses de travail, chambre de distribution, logé dans le logement des buses de travail, tuyau de circulation plus grand que l’arbre d’entraînement, installé coaxialement à l’arbre d’entraînement et ménagé. Le résultat technique est une augmentation des performances de l'unité d'aération, ainsi qu'une réduction de la consommation d'énergie pour la dispersion du mélange pâte-air. 15 ch f-ly, 25 ill.

L'invention concerne l'enrichissement en minéraux par flottation de minéraux, en particulier de dispositifs d'aération, et peut être utilisée dans les industries métallurgique, minière, chimique et autres. L'unité d'aération de la machine de flottation comprend un arbre, une turbine montée sur celle-ci, un tube de sur-roue, un arbre de ralenti monté et un stator à ailettes. Le tuyau de tétine est fabriqué de manière conique, ce qui correspond à une construction en fonte solide composée d’un tuyau et d’un cône relié par des nervures. Sur une base plus large du cône, un couvercle détachable est installé avec des fenêtres dotées de bouchons pour réguler le flux de pâte vers la roue et sur une base plus petite - un stator. Le résultat technique est une augmentation de l'efficacité de la flottation. 2 il.

L'invention concerne le domaine du traitement des eaux usées et peut être utilisée dans des industries utilisant la séparation par flottation de matériaux. Le procédé comprend l'apport d'air en continu sur toute la surface de la mousse à une vitesse de 0,5 à 0,8 m / s et parallèlement à la direction de son déplacement, et sur le lieu de décharge de la mousse, la vitesse de l'air est de 1,5 à 2,5 m / s. Le procédé est mis en oeuvre en utilisant un dispositif contenant un boîtier, une goulotte pour drainer la mousse, un dispositif pour créer un jet d'air, une porte mobile. Le boîtier a la forme d'un parallélépipède et couvre toute la surface du miroir en mousse. Son extrémité au bout de la goulotte d'évacuation de la mousse est fermée par un obturateur mobile fixant la position. De l'autre côté, elle s'adapte à l'appareil pour créer un jet d'air horizontal au-dessus du miroir en mousse. Le résultat technique est une augmentation de l'efficacité du traitement des eaux usées, simplifiant la conception, réduisant la consommation d'énergie. 2 pb cristaux de f, 3 tab., 1 ill.

L'invention concerne le domaine de la flottation. La poche de circulation comprend un boîtier avec des canaux d’entrée et de sortie. Le corps est constitué d’un canal interne profilé, comme illustré à la figure 1, et d’un rapport des sections des canaux d’entrée et de sortie compris entre 0,2 et 1,0. La poche peut être munie de plaques de protection recouvrant les parois du canal d'entrée du boîtier, d'un dispositif de réglage de la section transversale du canal d'entrée du boîtier, de supports fixant les parois longitudinales du canal d'entrée du boîtier. Le corps peut être fabriqué en composite, à partir de matériaux non métalliques, avec un revêtement de protection résistant à l'usure des murs. Le résultat technique est une augmentation de la durée de vie de la poche de circulation. 6 ch f-ly, 6 ill.

Le dispositif de détermination du pouvoir moussant du réactif, qui met en œuvre le procédé, contient un calculateur permettant de calculer la valeur moyenne de la hauteur de la couche de mousse, de la fréquence et du nombre d'oscillations du cylindre. Nous avons également introduit un dispositif d'agitation pour l'agitation mécanique du réactif dans le cylindre en déplaçant périodiquement un cylindre vertical contenant un moteur et un mécanisme permettant de convertir le mouvement de rotation en un cylindre de translation dans lequel est fixé un cylindre, une unité de rétroéclairage éclairant la mousse dans le cylindre, une caméra vidéo et un convertisseur d'amplificateur convertir et amplifier le signal de la calculatrice pour contrôler la vitesse de rotation du moteur. De plus, la sortie de groupe de la caméra vidéo est connectée à l'entrée de groupe du calculateur, dont la sortie de groupe est connectée à l'entrée de groupe de l'amplificateur-convertisseur, la sortie de l'amplificateur-convertisseur est connectée au moteur. Le rétroéclairage est placé de manière à ce que la lumière émise soit dirigée d’en haut et en bas sur la colonne de mousse du cylindre. La caméra vidéo est située de sorte que le cylindre, qui est fixé dans le mécanisme de conversion du mouvement de rotation en mouvement de translation, se trouve dans son champ de vision. Le résultat technique est d'augmenter la précision de la détermination de la capacité de moussage du réactif en contrôlant le processus d'obtention de la mousse, réduisant ainsi la complexité de l'application pratique du procédé et du dispositif en augmentant le niveau d'automatisation et en réduisant le temps passé au lavage des pièces en contact avec le réactif. 2 pb f-ly, 3 ill.

L'invention concerne le domaine de la flottation. La poche de circulation de la machine à flottation comprend un logement avec des canaux d'entrée et de sortie. Le canal d'entrée du boîtier est effilé au centre et les paramètres du boîtier sont conformes au rapport a / b> h / l, où a est la largeur du canal d'entrée au centre; b est la largeur du canal d'entrée aux bords; h est la distance dans le plan axial du canal d'entrée à la transition vers le canal de sortie; I est la distance entre les bords du canal d'entrée et la transition vers le canal de sortie situé sur le côté du boîtier. Le résultat technique est une augmentation de la durée de vie et de la fiabilité de l'appareil. 1 il.

L'invention peut être utilisée pour le traitement des eaux usées. Les chambres de flottation 6 et la filtration 9 sont placées dans un logement 5 et séparées par une cloison impénétrable 7. La hauteur de la cloison 7 entre les chambres de flottation 6 et la filtration 9 permet la formation d'un niveau commun d'eau de travail dans la coque. Le capteur de niveau d'eau 10 dans la chambre de filtration 9 est conçu sous la forme d'un flotteur sur des guides verticaux reliés rigidement au plateau 8 pour drainer la couche de flottation ou avec le côté intérieur de la paroi du boîtier et fixant les limites de la position du flotteur lorsque le niveau d'eau de travail dans le dispositif change. Des tuyaux perforés 13 sont situés dans le volume de la chambre de filtration 9 afin de fournir des bulles d'air au volume d'eau et un capteur de turbidité 12 est installé. L'élément filtrant 14 est réalisé sous la forme d'un remblai multicouche avec une couche de sable supérieure et est situé sur la cloison perforée 15 équipée d'éléments de soufflage d'air et d'eau couche filtrante. L’invention proposée permet une purification efficace de la production de pâte à papier et de déchets à partir d’eau recyclée avec une large gamme de concentrations et de types de polluants dans l’eau à un niveau permettant de réutiliser de l’eau purifiée dans des processus industriels. 1 il.

L'invention concerne un procédé de régulation de la blancheur pour l'élimination des encres d'imprimerie dans des installations de décoloration. Des particules d'encres d'impression dans la suspension de fibres dans la cellule de flottation sont réalisées à l'aide de bulles de gaz, et l'élimination est réalisée à l'aide de l'élimination de la mousse formée dans la goulotte pour la mousse. La quantité de mousse rétractée est définie par les opérations suivantes: mesure de la blancheur d'entrée de la suspension de fibres fournie, détermination de l'action de contrôle en fonction du blanc d'entrée et de la valeur de consigne prescrite pour le blanc d'acceptation de la suspension de fibres rétractée, réglage de la quantité de mousse rétractée en fonction de l'action de contrôle. L'invention permet un réglage automatique de la blancheur pour éliminer les encres d'impression. 2 n. et 12 ch f-ly, 5 ill.

L'invention peut être utilisée dans le domaine de la récupération de solutions aqueuses de détergents techniques. Le dispositif contient un tambour de barbotage 1, monté concentriquement à l'intérieur du tambour extérieur 2 sur les paliers de support avant 3 et arrière 7, qui ont des joints d'étanchéité de bourrage 4 et 8. Le tambour extérieur 2 contient un tuyau de puisard 10 et une buse d'alimentation en air comprimé. Le tambour à bulles 1 est installé sur l’arbre d’entraînement creux avec la possibilité de modifier sa vitesse de rotation, et l’arbre d’entraînement est creusé pour pouvoir alimenter la solution aqueuse nettoyée par son embout d’entrée dans le tambour à barbotage 1 et distribuer de la mousse par le biais de la buse de support de sortie 5 à partir du tambour à barbotage 1. Au niveau de l’entrée le tambour à bulles 1 est installé réflecteur-brasseur 6 avec possibilité de torsion du débit de la solution aqueuse purifiée à la vitesse de rotation du tambour à bulles 1 et à la répartition de la solution aqueuse purifiée autour de la formation d'un tambour de barbotage 1 de son axe de rotation à la périphérie, qui sont réalisés sous la forme d'un disperseur d'air 9. Le disperseur d'air 9 se compose de coquilles perforées externe et interne et d'un élément filtrant situé entre elles. Résultat technique: l'intensification du processus de séparation de phase de l'émulsion de la solution de lavage usée avec le retour de la phase aqueuse dans le cycle de production, réduisant la consommation de réactif, réduisant l'espace de production, le temps, la consommation d'énergie et améliorant la qualité des solutions de nettoyage. 2 n. et 2 z.p. f-ly, 1 ill.

L'invention peut être utilisée dans le domaine du traitement des minéraux, en particulier dans les dispositifs d'aération de la pâte, dans le traitement des matières premières minérales et non métalliques et dans le traitement de flottation des eaux usées. Le dispositif comprend un boîtier monté rotatif avec un palier lisse 9, divisé en chambres 4 et 3 pour la distribution de gaz et de liquide, relié au boîtier à travers un palier lisse 9, des tubes de dérivation 2 et 1 alimentant les chambres en gaz et en liquide dans des directions opposées avec des buses diamétralement orientées 8 pour la libération du mélange aéré. Le dispositif est équipé de barres d'alimentation 10 connectées au boîtier avec des buses supplémentaires 7 et 6 placées dans celles-ci pour l'alimentation en gaz et en liquide et des dispositifs 14 d'alimentation en gaz et en liquide des buses 8 connectées à des barres 10. Les buses sont réalisées avec un intervalle 12 d'alimentation en gaz. Résultat: augmentation du pouvoir d’éjection du dispositif, maintien des fluides de travail en suspension, saturation plus intense du liquide en oxygène. 4 il.

L'invention concerne le domaine de l'épuration des eaux de process et des eaux usées à partir de produits pétroliers et d'autres contaminants. Le procédé comprend la coagulation, la sorption et la flottation dans une dispersion aqueuse activée d’air. Ces procédés sont mis en oeuvre dans le même volume et comme stabilisant de la dispersion de la phase gazeuse lors de la préparation d'une dispersion aqueuse activée d'air (AVDV) en utilisant une aération par jet, un sorbant hydrophobe à base de vermiculite de fractions fines est utilisé. Un dispositif pour la mise en oeuvre du procédé comprend une chambre inclinée dans la direction de la décharge, une cloison constituée de plaques en quinconce et séparant la chambre en compartiments d'aération et de flottation, des disperseurs de gaz, des dispositifs de chargement d'eau traitée, d'évacuation de contaminants et d'élimination d'eau purifiée. La chambre est équipée de bandes flexibles installées aux extrémités des plaques sur le côté du compartiment de flottation et recouvrant les espaces entre les plaques, qui sont incurvés et forment entre eux des canaux arqués reliés au fond et aux parois du compartiment d'aération. L'invention permet d'augmenter les performances du processus de purification de l'eau de la pollution tout en maintenant un degré élevé de purification pour toute pollution à l'entrée, réduisant ainsi le nombre et le volume des cuves de traitement, ainsi que la surface occupée par l'installation. En outre, le procédé élimine l'utilisation de tensioactifs dans la préparation du virus AVDV, et le dispositif élimine l'encrassement des matériaux flottants dispersants dans les gaz. 2 n. et 5 ch f-ly, 1 ill., 1 tab.

(57) L'invention concerne des dispositifs de purification d'eau de flottation et peut être utilisée pour purifier des eaux usées industrielles contenant des produits pétroliers, des graisses et d'autres contaminants, ainsi que pour le traitement de l'eau pour divers besoins. L'installation de purification d'eau de flottation comprend une cellule de flottation (16), un saturateur (6), un groupe motopompe (1) dont le tuyau de refoulement est raccordé à la partie supérieure du saturateur (6), un éjecteur à jet (2) et un tuyau d'aspiration (4) avec un clapet anti-retour ( 15). L'éjecteur de jets (2) est installé à l'entrée du groupe motopompe (1) le long de l'axe de symétrie de ce dernier. Le tuyau de décharge (8) de l'éjecteur à jet (2) est retiré du fond du saturateur (6). Un saturateur (6) est relié par ce pipeline à la cellule de flottation (16). La chambre à vide (10) de l'éjecteur à jet (2) est équipée de buses pour alimenter l'air atmosphérique (13) et le réactif chimique (14). L'éjecteur de jet (2) est installé à l'entrée du groupe motopompe (1) au moyen d'un adaptateur (3) auquel le tuyau d'aspiration (4) est connecté de manière tangentielle. Le diffuseur (12) de l'éjecteur de jet (2) est cylindrique, avec la formation d'un intervalle annulaire entre le diffuseur (12) et la paroi de l'adaptateur (3). Le rapport de la surface en coupe transversale de l'espace annulaire sur la surface en coupe transversale du tuyau d'aspiration (4) est pris égal à 3: 2. Le résultat technique est une augmentation de la vitesse de réaction de dissolution des réactifs chimiques dans le flux de composants en interaction, une accélération du processus de floculation dans le liquide en cours de nettoyage. 1 il.

L'invention est destinée à la séparation de systèmes liquides hétérogènes sous l'action de forces centrifuges. Hydrocyclone-flotator contient un corps cylindrique avec une paroi latérale perméable poreuse et un collecteur annulaire pour fournir du gaz à l'enceinte, une buse d'alimentation en gaz pour le collecteur, une buse d'alimentation en suspension pour le corps de l'hydrocyclone, une buse pour l'élimination de la mousse et un dispositif de décharge. Un dispositif pour répartir la pression de gaz dans le collecteur annulaire se présente sous la forme d'éléments annulaires montés coaxialement au boîtier avec possibilité de mouvement indépendant dans la direction axiale, ayant la forme d'un cercle en coupe transversale passant par l'axe du corps de l'hydrocyclone. Le diamètre de la section transversale des anneaux augmente et la distance entre les anneaux adjacents diminue à mesure que la distance entre le tuyau d'alimentation de suspension et le boîtier diminue. Le collecteur d'admission de gaz est installé de manière tangentielle et équipé d'une vanne de régulation. Résultat technique: capacité de séparation accrue en raison de la répartition de la fraction volumique des bulles de gaz alimentées par la paroi latérale perméable poreuse du boîtier, répartition correspondante de la pression du gaz dans la direction axiale dans le collecteur annulaire pour acheminer du gaz vers le boîtier de l'hydrocyclone 1 ch f-ly, 2 ill.

Flottateur pour le traitement de l'eau des eaux usées industrielles et domestiques, pour l'élimination des protéines, des graisses, des produits pétroliers, des tensioactifs, des tensioactifs, etc. les impuretés. La machine de flottation contient un boîtier rectangulaire (1) avec des plaques parallèles appariées (2), entre lesquelles sont perforées des canalisations (3) pour alimenter le mélange air-eau, dont les parties initiales sont en communication avec les moyens de formation du mélange eau-air, le mécanisme (4) pour éliminer la mousse du collecteur de mousse ( 5) et un tuyau (6) pour retirer la mousse, un noeud pour retirer de l'eau traitée avec une poche de réception (7) et une porte (8) située dans celui-ci, un tuyau (9) pour retirer l'eau traitée, un système de drainage (10) et une canalisation (11) pour enlever les objets non flottants Eames. Les conduites perforées (3) sont placées obliquement et par paires, et leurs sections initiales sont enterrées par rapport à l'extrémité assourdie. Les trous de ces conduites (3) sont situés dans une rangée sur la partie inférieure de leur surface cylindrique avec le décalage des trous d'un tuyau perforé (3) de la paire par rapport aux trous de l'autre à une distance égale à la moitié de la distance entre les trous adjacents du tuyau perforé (3). Les trous des conduites perforées (3) de la paire se font face, l'angle d'inclinaison des axes des trous par rapport au plan horizontal étant compris entre 5 ° et 30 °. Le résultat technique est une augmentation de l'efficacité de la purification de l'eau due à une saturation plus uniforme du volume total de l'eau traitée avec des bulles d'air. 3 il.

Installation de traitement des eaux usées fortement concentrées industrielles et domestiques, pour l'élimination des protéines, des graisses, des produits pétroliers, des agents de surface, des détergents, etc. L'installation contient un boîtier rectangulaire (1) avec un système de distribution de canalisations perforées (2) placé à l'intérieur pour l'introduction d'un mélange eau-air, une unité d'évacuation pour de l'eau purifiée avec une poche de réception (10), un mécanisme (6) d'élimination de la mousse avec un récipient en mousse (7) et un tuyau de dérivation ( 8) pour éliminer la mousse, un dispositif pour saturer la source d'eau en bulles d'air, constitué d'une pompe (3) et d'éjecteurs eau-air (4). L'installation est équipée d'un réservoir de réception pour stabiliser le débit d'eau s'écoulant dans les éjecteurs d'eau (4) en communication avec l'entrée de la pompe (3) et à travers le clapet anti-retour avec le corps de l'installation, ainsi que du dispositif pour saturer la source d'eau en bulles d'air - supplémentaire, remplie d'air des éjecteurs (4) dont chacun est installé coaxialement avec le tuyau perforé correspondant (2). Le résultat technique est une augmentation de l'effet du traitement des eaux usées avec une forte concentration d'impuretés éliminées en augmentant la quantité d'air introduite dans l'installation, en créant une interface eau-air développée et une distribution uniforme de l'air dans le volume, ainsi qu'en stabilisant le fonctionnement de la pompe en éliminant les entrées d'air dans son entrée et réduire la consommation d'énergie. 2 il.

L'invention concerne l'industrie minière, à savoir des dispositifs pour la flottation de matériaux, et peut être utilisée dans la métallurgie, l'industrie alimentaire, le traitement des eaux usées et d'autres industries. L'unité d'élimination de la mousse se présente sous la forme d'une lame montée sur la tige. Dans les supports fixés sur la tige, la lame est pliée en forme de spirale logarithmique ayant un angle d'attaque constant (incursion) sur la couche de mousse, et les supports sont montés sur la tige avec la possibilité de régler le retrait de la mousse en hauteur. EFFET: augmentation de la productivité des équipements de flottation, réduction de la consommation d'énergie pour l'aération et la stabilisation du processus de flottation. 2 il.

L'invention peut être utilisée dans l'industrie alimentaire pour la purification de milieux liquides à partir de particules en suspension, de graisses et d'autres contaminants. Le dispositif comprend une entrée du liquide à nettoyer (1), une entrée de gaz (2), un dispositif de flottation (5) avec un plateau pour retirer la mousse (6), un turbidimètre (10) et le retrait du liquide purifié, un ensemble de barboteurs (7), un compresseur (4), un compresseur (4), un dégazeur 8), le régulateur de débit de gaz (14) et l'unité de contrôle (11) sélectionnent le barboteur approprié au signal du compteur muet, au cours desquels la turbidité du liquide purifié est minimale. La sortie du capteur de débit de gaz (13) est connectée à l'entrée du régulateur, et la sortie du compresseur est connectée au bloc de barboteur par l'intermédiaire du bloc de vannes de régulation (12). L'invention permet d'augmenter l'efficacité de nettoyage des milieux liquides par la flottation et la fiabilité fonctionnelle du dispositif, 2 Il.

L'invention concerne un procédé et un dispositif perfectionnés pour la clarification physico-chimique par flottation d'eau saturée avec un matériau sous la forme d'une suspension. Le traitement par clarification est effectué en deux étapes successives dans le même système. Le procédé comprend une étape de floculation statique avec écoulement descendant, qui comprend une étape de séparation primaire de particules plus lourdes, et la zone dans laquelle l’étape de séparation primaire de particules plus lourdes est effectuée se situe sous la zone dans laquelle est réalisée l’étape de floculation statique. particules lourdes, tandis que le taux de dépôt des particules plus lourdes retenues à ce stade de la floculation statique / séparation primaire est inférieur ou égal au taux de flottation ticles et l'étape de flottation qui élimine les particules légères, pour lequel la vitesse de dépôt est inférieure au seuil de coupure du colon. De préférence, avant l'étape de floculation, une étape de mélange à haute énergie est réalisée avec l'introduction d'un ou plusieurs réactifs, par exemple un coagulant ou un floculant. Un dispositif pour la mise en oeuvre du procédé selon n'importe quel appareil contient dans un même espace fermé un floculateur statique équipé de déflecteurs et de butées anti-chocs, un décanteur lamellaire situé directement sous le floculateur statique et une unité de flottation avec un système de détente haute pression générant des bulles pour la flottation des particules plus légères. Le dispositif contient en outre une ou plusieurs cellules de floculation mécanique, supportées sous agitation, dans lesquelles le floculant est injecté, la cellule étant placée entre le coagulateur et le décanteur statique floculateur-lamellaire. Le procédé et le dispositif fournissent une qualité de clarification optimale en utilisant un traitement de flottation de l'eau contenant des particules flottantes et non inondées tout en maintenant la compacité et en éliminant la formation de sédiments de fond dans l'unité de flottation. 2 n. et 4 ch f-ly, 5 ill.

L'invention concerne le domaine du génie chimique et est destinée au traitement local d'eaux usées fortement contaminées contenant des produits pétroliers, des graisses, des matières en suspension, des hydroxydes métalliques, des agents de surface, des polluants organiques et autres. L’installation de purification de l’eau de flottation comprend, dans un circuit hydraulique fermé, une unité de recirculation hydraulique composée d’une unité de pompage avec conduites d’aspiration et de refoulement, d’un éjecteur eau-air et d’un saturateur vertical, ainsi que d’une unité de flottation. Depuis la partie supérieure du saturateur, la conduite d’alimentation en mélange eau-air, raccordée au moyen d’une buse à un dispositif à deux zones monté à l’extérieur du corps de l’unité de flottation, est retirée. Du bas du saturateur, un distributeur de flux de décharge avec deux tuyaux de sortie connectés à l'éjecteur de liquide de la seconde chambre de l'unité de flottation et à l'éjecteur de l'unité de recirculation hydraulique est retiré. Le dispositif à deux zones est un récepteur d'eaux usées sous la forme d'un panier à mailles, qui communique avec la première chambre de l'unité de flottation à travers des trous. L'unité de flottation est structurellement formée en un corps cylindrique, roulant dans sa partie inférieure en un cône tronqué. Un réservoir cylindrique à fond plat et une fente en forme de segment dans celle-ci, formant la deuxième chambre de flottation, est placé le long de l'axe de symétrie à l'intérieur du corps. La première cellule de flottation est représentée par l'espace entre la surface interne du boîtier de l'unité de flottation et la surface externe de la seconde cellule de flottation. Dans la partie inférieure de la deuxième chambre de flottation se trouve un collecteur de distribution tubulaire et, le long de l'axe de symétrie de cette chambre, se trouve un tuyau de trop-plein avec une pointe et un racleur. Entre le tuyau de trop-plein et la surface cylindrique intérieure de la deuxième chambre de flottation, une cloison cylindrique divise la cavité de la deuxième chambre de flottation en deux zones. Les cavités des première et deuxième chambres de flottation dans la partie supérieure sont traversées par un plateau à suspension. Le résultat technique est une augmentation du degré de traitement par flottation des eaux usées. 1 ch cristaux de f, 1 onglet, 4 ill.

L'invention concerne le domaine de l'isolation de composants protéiques à partir de systèmes d'eau hétérogènes et peut être utilisée dans l'industrie laitière pour extraire des protéines résiduelles de lactosérum avec une régulation ciblée de la composition en acides aminés du produit mousseux. Il vous permet d’accroître l’efficacité de l’extraction de protéines à partir de lactosérum et de garantir la possibilité de réguler la composition en acides aminés du produit en mousse. L'électrofloteur contient une chambre de flottation à parois verticales, un recouvrement incliné, un système de dispersion de gaz et une collection de mousse. Il contient également la deuxième chambre de flottation. En tant que système de dispersion du gaz, on utilise des blocs d'électrodes constitués d'une anode en graphite recouvrant le fond de chaque chambre de flottation et d'une cathode à mailles en acier inoxydable de 0,4 mm de diamètre, à 8-10 mm de l'anode. fournir la possibilité de fournir à chacun d'eux un courant électrique constant avec une densité de 50-150 A / m 2. 2 ill., 1 tab.

L'invention concerne un dispositif de traitement des eaux usées industrielles et est destinée à l'épuration des eaux polluées d'huiles usées, de ses produits, de graisses, d'huiles, de produits de synthèse organiques, de tensioactifs, de suspensions lumineuses finement dispersées, de boues actives, etc. L'installation de purification d'eau de flottation contient la cellule de flottation principale, une pompe centrifuge, une chambre de contact de flottation connectée en série avec la chambre de flottation principale par l'intermédiaire de tuyaux perforés configurés pour alimenter l'eau à purifier dans la couche de mousse de la chambre, d'un ascenseur hydraulique raccordé à la pompe centrifuge et à la canalisation des eaux usées. La chambre de flottation est équipée de tubes filtrants microporeux pour le passage de l'air et est connectée en série avec la chambre de collecte d'eau purifiée. La pompe centrifuge est connectée à la chambre à eau purifiée. Résultat technique: amélioration de la qualité du traitement des eaux usées. 1 il.

Équipement de flottaison

Le choix du type de machine de flottation pour la flottation des boues de charbon dépend de la taille de la charge, de la répartition granulométrique, de la teneur en cendres de la charge et des exigences de qualité des produits de flottation. Il convient de garder à l’esprit que le type de machine influe considérablement sur la consommation spécifique de réactifs et la teneur en eau du concentré.

Il est nécessaire de justifier le choix du type de machine de flottation - mécanique, pneumatique ou pneumatique. Le nombre de machines de flottation doit être calculé en fonction de la quantité de pâte solide introduite en flottation au moyen des formules

où k est le coefficient de quantité de puissance inégale;

Q - la quantité de boue entrant dans la flottation, t / h;

qt - productivité de la machine multi-chambre de flottation selon le solide (selon les données réelles du fonctionnement de la machine dans des conditions similaires), t / h;

où vn - la quantité de pâte entrant dans la flottation, m 3 / h;

qn - débit machine en pulpe, m 3 / h.

Il faut accepter la grande quantité.

Le nombre de machines de flottation de réserve doit être pris en compte dans le calcul:

-1 voiture de secours avec 2 à 5 ouvriers;

-2 machines de secours avec 6 travailleurs ou plus.

Le nombre de machines de flottation est déterminé par la formule (2.16), (2.17) ou par la formule N = n1/ n2.

où V est le volume de pâte entrant dans la flottation, m 3 / jour;

t est la durée de la flottation dans cette opération;

Vk - volume géométrique de la cellule de flottation, en m 3;

k - 0,65-0,7 - coefficient prenant en compte l'aération de la pâte;

n1 - le nombre requis de caméras;

n2 - nombre de caméras dans la voiture.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez? Utilisez la recherche:

Flotator: dispositif et principe de traitement des eaux usées

Dans de nombreux systèmes de traitement des eaux usées, la flottation est utilisée pour éliminer les matières organiques après sédimentation et filtration. Le moyen de mettre en œuvre ce processus d’élimination de la pollution est un dispositif spécial - une cellule de flottation.

Flotator - un appareil avec lequel les eaux usées sont nettoyées

Ce complexe de nettoyage basé sur des principes physicochimiques produit une élimination rapide et efficace des eaux usées des produits pétroliers raffinés, des huiles, des graisses et autres particules insolubles.

Nettoyage par flottation

Traduit du mot français "flottation" est traduit par "nager". Le nom décrit le principe de la procédure. La flottation est une méthode d’élimination des matières en suspension et des matières organiques des eaux usées en regroupant les particules à l’interface gaz / liquide (en surface).

Dans les systèmes de nettoyage, des bulles d'air ou des gouttelettes d'huile sont utilisées comme éléments de flottation. Ils sont introduits dans le liquide, remontent à la surface et entraînent des particules peu mouillables.

Dans les usines de traitement des eaux usées, la flottation est utilisée pour séparer les liquides, accélérer les processus d'élimination des produits dérivés du pétrole. La flottation, en plus du nettoyage, est utilisée dans les industries de l'extraction et de la transformation, où les minéraux sont enrichis grâce à la procédure.

En fonction de l'environnement créé lors de la phase d'élimination des contaminants (gaz-eau-huile), il existe trois types de nettoyage de la flottation:

  • Bande de film Créer un film de particules mal humidifiées avec de l'eau. La pollution y adhère.
  • Mousseux. Des bulles d'air pénètrent dans les drains qui, en montant, absorbent les particules de saleté et forment de la mousse à la surface. Il est appliqué avec l'ajout d'agents gonflants spéciaux pour conférer une stabilité à la mousse soulevée par la salissure. Après élimination mécanique, la mousse épaissit et est filtrée.
  • Grasse. Avec l'huile, les impuretés montent à la surface du liquide, qui sont ensuite éliminées et recyclées.

Le plus efficace pour le traitement des eaux usées a un type de mousse, pour cette raison, il est utilisé le plus souvent.

La flottation appartient au groupe des méthodes physico-chimiques de purification, ce qui implique l'application de principes et de technologies basés sur des principes à la fois physiques et chimiques.

La technologie de flottation est aussi efficace que possible lors du nettoyage du système, à la suite d'une décontamination mécanique. Après décantation et filtration, un grand nombre des plus petites particules en suspension restent dans l'effluent, que la technologie considérée est destinée à éliminer.

La méthode de flottation est la mieux adaptée pour éliminer les graisses dérivées du pétrole, les agents de surface, etc. des effluents liquides.

L'efficacité du traitement des eaux usées par flottation dépend de nombreux facteurs.

L'efficacité de la flottation dépend d'un certain nombre de facteurs dont il faut tenir compte lors de la mise en œuvre de mesures de contrôle de la pollution:

  • Concentration dans l'effluent d'éléments faiblement mouillés. Plus ces impuretés sont nombreuses, plus l'efficacité du processus est grande. De plus, des réactifs spéciaux sont utilisés pour augmenter l'hydrophobicité (mouillabilité).
  • Les bulles d’oxygène doivent avoir des paramètres volumétriques et dimensionnels optimaux. Les bulles trop petites absorbent peu de particules et n'atteignent pas la surface (se dissolvent). Trop gros va remonter à la surface trop rapidement, entraînant avec eux une petite quantité de pollution.
  • La quantité d'oxygène et sa répartition sur la surface du liquide doivent être suffisantes et uniformes.
  • Faible coût.
  • Equipement simple
  • Pas besoin d'utiliser de grands espaces et des zones.
  • Faibles coûts de main-d'œuvre pour la maintenance, possibilité d'automatisation complète.
  • Haute efficacité.
  • Vitesse de nettoyage élevée
  • L'efficacité de la lutte contre les produits pétroliers, les graisses et les huiles.
  • Action sélective, tous les contaminants ne sont pas pris.
  • La nécessité, dans certaines circonstances, d'appliquer des réactifs supplémentaires.
  • Réglages de subtilité et surveillance constante des paramètres des bulles d’air fournies. La violation des paramètres rend le processus inefficace.

Flotteurs

Divers systèmes (unités de flottation) sont utilisés pour effectuer la procédure de nettoyage par flottation. L’efficacité de la procédure dépend en grande partie de la configuration des appareils, de leurs performances et de leur automatisation.

Les unités de flottation, en tant qu'éléments de traitement physico-chimique, ne sont pas utilisées en tant qu'outils indépendants pour le traitement des eaux usées. Ils sont utilisés dans le complexe pour les stations d'épuration. Dans le cycle de nettoyage, ils fonctionnent après les unités d'usinage.

La structure approximative de la cellule de flottation:

  1. Un récipient avec une pompe pour mélanger de l'oxygène frais et «en retour» avec de l'eau et des réactifs. L'air y est forcé par des tuyaux, il sature l'eau avec la formation de bulles de la taille requise.
  2. À partir du réservoir de mélange, le mélange eau-air est distillé par des tuyaux dans le réservoir principal (réservoir de flottation ou chambre de flottation). Voici la valve pour la libération de l'excès d'air.
  3. Dans le réservoir principal, les canalisations d’égout qui ont subi un nettoyage mécanique.
  4. Dans la cuve commence le processus de flottation dû à l’injection de mélange eau-air, qui est distribué par des bulles dans tout le volume de fluide et recueille la pollution. Les bulles montent à la surface et forment une mousse.
  5. Les eaux usées épurées sont rejetées par des tuyaux en plomb.
  6. La mousse accumulée est éliminée à l'aide de dispositifs mécaniques.
  7. Après le retrait, le liquide purifié entre dans la cuve (un dégazeur avec une couche de liquide bouillonnant), où l’oxygène en excès est éliminé, qui est acheminé par le tuyau de «retour» vers la cuve de mélange.

Calcul des paramètres de flottation

Les performances de la machine de flottation dépendent de la configuration et de la configuration des tâches effectuées par le périphérique. Le calcul de la cellule de flottation est effectué en tenant compte des indicateurs suivants:

  • Volumes de drains entrants.
  • La concentration des éléments en suspension et la composition du liquide.
  • Le contenu des produits huileux.

Sur la base de ces paramètres, le schéma de flottation, les paramètres dimensionnels des réservoirs, des conduites et d’autres structures sont calculés.

Principes de nettoyage

Le traitement des eaux usées par flottation implique la mise en œuvre de la séquence de processus suivante:

  • Les eaux usées sont pompées dans un réservoir de travail spécial (électrofloteur).
  • Le liquide est enrichi en oxygène.
  • Les bulles d’air entrent en contact avec les particules de pollution et les collectent à l’interface gaz-liquide.
  • Les bulles avec la saleté montent à la surface avec la formation de mousse ou de film.
  • La mousse ou le film sont enlevés avec des dispositifs mécaniques spéciaux.

Les bulles d’air ayant les paramètres dimensionnels requis sont formées par le broyage mécanique dans les turbines, les buses, les plaques poreuses et les grilles. La flottation à l'aide de bulles peut être déclenchée par une sursaturation en H2O, en oxygène ou par électrolyse (électroflotation).

Les bulles se forment de trois manières principales: mécanique, pression et vide. Avec la méthode de pression, l'oxygène est fourni au liquide sous haute pression. Les bulles sont formées à la bonne taille pour l’ensemble du volume d’eaux usées. Dans le procédé sous vide, les eaux usées passent par des chambres dans lesquelles elles sont saturées en oxygène. Après le nettoyage, le liquide est introduit dans une chambre spéciale où les restes d’air non dissous sont éliminés.

La méthode mécanique peut être effectuée des manières suivantes:

  • Drainage dans une centrifugeuse. Dans ce récipient spécial, le liquide est mélangé, ce qui lui donne une structure uniforme. En se déplaçant, l'eau polluée est saturée en oxygène, ce qui entraîne la formation de petites bulles.
  • Le mélange est effectué dans la cuve équipée de roues spéciales à lames.
  • À l’aide de l’injection d’oxygène dans les aérateurs (réservoirs dans lesquels sont installés des tuyaux d’alimentation en oxygène).

Électroflottation et flottation ionique

L'électroflottation implique la séparation des éléments en suspension de l'eau à l'aide d'un courant électrique, d'électrodes et d'une flottation. En raison de l'action du courant sur les électrodes, des bulles de gaz électrolytiques se forment.

S'élevant sous forme de bulles à la surface du liquide, ils collectent une pollution insoluble. Cette méthode physico-chimique est utilisée pour nettoyer les éléments insolubles et les particules contenues dans les drains.

Pendant la procédure, l'eau polluée se décompose avec la formation de composés gazeux d'oxygène et d'hydrogène. Le principal avantage de l'électroflocation est la faible consommation de réactifs. Dans un certain nombre de solutions technologiques, des réactions de purification ont lieu sans ajout de réactifs.

La méthode, spécialement développée pour le traitement de haute qualité des eaux usées industrielles, des eaux souterraines et polluées, des eaux de mer à forte teneur en éléments dangereux. Des réactifs de flottation-cueilleurs sont ajoutés à l'effluent. Ils forment une mousse sous forme de bulles et augmentent avec la contamination à la surface. Les réactifs interagissent avec les ions d'éléments fins et les particules organiques de calloïde.

Équipement de flottaison

La flottation est le processus d'adhésion moléculaire de particules d'un matériau flottable à l'interface de deux phases, généralement du gaz (plus souvent de l'air) et de l'eau, en raison d'un excès d'énergie libre des couches limites de surface, ainsi que des phénomènes de mouillage de surface.

Le processus de purification des eaux usées contenant des tensioactifs, des huiles, des produits pétroliers, des huiles, des matériaux fibreux, par flottation consiste en la formation de complexes de particules et de bulles, leur flottement et leur élimination de la couche de mousse formée de la surface de l’eau traitée. L'adhérence de particules à la surface d'une bulle est possible lorsque la particule est faiblement mouillée par ce fluide.

La formation d'aeroflocs peut être intensifiée par l'utilisation de divers réactifs: coagulants, floculants, collecteurs, agents d'expansion, régulateurs contribuant à l'hydrophobisation de la surface des particules, augmentant la dispersion et la stabilité des bulles de gaz, activant le processus de flottation. Dans la purification par flottation, les réactifs suivants sont utilisés: sels de fer et d'aluminium, floculants des marques VPK-101, PEI, PPS, GTAA, ainsi qu'hydroxyde de sodium, soude caustique, chaux ou acide pour corriger le pH.

L'élimination la plus efficace des contaminants est obtenue avec des tailles comparables de bulles d'air et de particules récupérables, une répartition uniforme des bulles d'air dans tout le volume de fluide, ainsi qu'une stabilité suffisante des aéroflocks. La consommation d’air et la taille des bulles dépendent de l’organigramme de flottation et des méthodes de saturation des eaux usées en air.

Pour la mise en oeuvre du procédé de flottation utilisant plusieurs méthodes de dispersion de l'air dans l'eau:

- compression, lorsque l'air dans l'eau est pré-dissous sous pression - flottation sous pression;

- méthode du vide - séparation des fines bulles d'air de l'eau à la suite d'une réduction de pression - flottation sous vide;

- mécanique - l'air est projeté dans l'eau à une intensité intense
agitation suivie d'une dispersion par les pales de l'agitateur -
flottation de la turbine;

- alimentation en air à travers des matériaux poreux;

- méthode électrique - saturation de l'eau en bulles de gaz, obtenue par électrolyse de l'eau - électroflottation;

- des bulles chimiques - de gaz se forment à la suite de réactions chimiques avec des réactifs introduits dans la flottation ode - chimique.

Dans la pratique des entreprises de traitement des eaux usées la méthode la plus largement utilisée flottation sous pression, utilisé à la fois pour le traitement des eaux usées générales et le traitement des eaux usées locales. Les arrêts pour la flottation sous pression comprennent: une pompe pour l’alimentation en liquide, un saturateur (réservoir sous pression) pour saturer l’eau en air, un dispositif d’alimentation en air pour l’eau (un éjecteur ou un compresseur) et une caméra où les contaminants flottants sont libérés sous forme de mousse.

Selon les caractéristiques des eaux usées et de la pollution flottable, trois schémas technologiques (fig. 11.2.1) de purification de l’eau par flottation sous pression sont utilisés: 1) le débit direct, lorsque le volume total des eaux usées traitées est saturé en air dans un saturateur; 2) recirculation - 20 à 70% de l'eau passant dans la chambre de flottation est acheminée vers le saturateur, et 3) écoulement partiel: une partie (30 à 70%) de l'eau brute brute est acheminée vers le saturateur pour saturer l'air, le reste étant acheminé vers la chambre de flottation.

Les avantages du système à écoulement direct consistent en la possibilité d'introduire dans l'eau traitée la quantité maximale d'air (à la même pression) et la libération de bulles d'air directement sur les particules contaminantes, ce qui augmente l'efficacité du processus de flottation. Toutefois, le schéma à écoulement direct n’est pas très efficace pour extraire les particules colloïdales et floculantes, car lors du pompage de l’eau, il se produit une émulsification des particules et une destruction des flocons. Par conséquent, ce schéma n'est pas recommandé pour la coagulation de la pollution.

Le système de recirculation ne présente pas d'inconvénients directs en termes d'écoulement, mais au contraire, il consomme moins d'énergie et permet en outre une meilleure utilisation du coagulant ou du floculant utilisé. Les inconvénients du schéma de recirculation sont l’augmentation du volume de la chambre de flottation (du volume du volume d’eau en circulation) et le fonctionnement plus complexe de l’installation, du fait que des nœuds supplémentaires sont introduits dans le schéma.

L'un des composants importants de l'unité de flottation sous pression, dont dépend l'efficacité de la méthode, est un saturateur qui, à un moment et à une pression donnés, fournit le plus grand volume d'air dissous dans l'eau.

Sur la fig. 11.2.2 Trois modèles caractéristiques de saturateurs sont présentés. La première construction (fig. 11.2.2 a, b) est incluse dans les conceptions standard d'installations de flottation, elle est donc le plus souvent rencontrée. Une surface de contact nettement plus grande des phases est fournie dans la conception illustrée à la Fig. 11.2.2, c. Dans ce cas, avec les mêmes performances, le volume du saturateur peut être réduit de 25-30%. La plus grande efficacité de dissolution de l'air dans l'eau tout en réduisant simultanément le volume est fournie par un saturateur à buse (anneaux de Raschig 50x50x5 ou 100x100x10 mm) de 0,5 à 1 m de hauteur, situé sur un fond faussement perforé. Le liquide est acheminé vers la buse à travers le système perforé de canalisations ou de buses avec des ouvertures de 5 à 30 mm. Le système d'alimentation en eaux usées est situé au-dessus de la couche de buse à une hauteur de 0,3 à 0,7 m. La durée de saturation en eau avec de l'air dans un saturateur à garnissage peut être réduite à 1 à 0,5 minute.

Les unités de flottation (fig. 11.2.3) sont des décanteurs radiaux avec une cellule de flottation intégrée, avec un mécanisme combiné pour la distribution du liquide usé, le ramassage de la mousse et la collecte des boues.

Lors de la conception d'installations de flottation, vous devez prendre:

- la hauteur de la cellule de flottation H = 1,5 m; réservoir de flottation Hf= 3 m;

- diamètre de la cellule de flottation:

où Q est le débit d'eau usée entrant dans un réservoir de flottation, en m 3 / h; ʋà - vitesse de l'eau dans la cellule de flottation, égale à 10,8 m / h.

- durée du séjour dans la cellule de flottation - 5-7 minutes;

- le diamètre de la cellule de flottation D, défini par la formule:

0 - vitesse de l'eau dans la zone de décantation, égale à 4,7 m / h;

- le temps total passé dans le réservoir de flottation - 20 minutes;

- effet de rétention des substances en suspension - 73-86% (respectivement, pendant la flottation sans coagulation et avec la coagulation)