Zone de sécurité des réseaux d'ingénierie

Sélection des documents les plus importants sur demande Zone de sécurité des réseaux d'ingénierie (réglementations, formulaires, articles, conseils d'experts, etc.).

Actes normatifs: Zone de sécurité des réseaux d'ingénierie

Le document est disponible: de 20 à 24 heures (week-end, jours fériés - 24 heures)

Le document est disponible: de 20 à 24 heures (week-end, jours fériés - 24 heures)

Articles, commentaires, réponses aux questions: Zone de sécurité des réseaux d'ingénierie

Le document est disponible: dans la version commerciale Consultant Plus

Le document est disponible: dans la version commerciale Consultant Plus

Égouts de la zone de sécurité combien de mètres dans chaque direction

Composition et distances entre les objets de construction et les communications techniques les zones de sécurité sont définies dans le SNiP 2.07.01-89 *, la version en vigueur de ce SNIP est actuellement le SP 42.13330.2011. En fait, voici ce qui suit:

Zone de sécurité des eaux usées domestiques

Distinguer la pression et l'évacuation par gravité. En conséquence, la zone de sécurité des eaux usées sous pression domestiques est située à 5 mètres du tuyau jusqu'à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure.

Si le drainage est gravitaire, alors, selon la zone de sécurité du SNiP, sera de - 3 mètres.

Dans ce cas, la distance minimale entre la clôture ou les supports du réseau de contacts et le système d'égouts sera respectivement de 3 et 1,5 mètres.

La zone de protection des eaux se situe à 5 mètres de la fondation de l'objet au réseau. La zone de sécurité de la fondation de la clôture des entreprises, des passages supérieurs, des supports du réseau de contact et des communications, des chemins de fer à l'aqueduc est de 3 mètres.

En outre, dans le tableau 16 du SP 42.133330.2011 (pour plus de détails, voir ci-dessous), vous pouvez consulter les informations suivantes concernant la construction de conduites d'alimentation en eau et de canalisations d'égout:

“2. Les distances entre les eaux usées domestiques et l’alimentation en eau domestique doivent être respectées, notamment pour l’alimentation en eau par des tuyaux en béton armé et en amiante - 5; aux tuyaux de plomberie en tuyaux de fonte d'un diamètre allant jusqu'à 200 mm - 1,5, d'un diamètre supérieur à 200 mm - 3; de la tuyauterie en plastique - 1.5.

La distance entre les réseaux d'égouts et l'alimentation en eau de production, en fonction du matériau et du diamètre des conduites, ainsi que de la nomenclature et des caractéristiques du sol, devrait être de 1,5 m. "

La zone de sécurité minimale des réseaux de chaleur depuis le mur extérieur du canal, le tunnel, depuis la pose sans canal du canal jusqu'à la fondation du bâtiment est de 5 mètres.

Zone de sécurité des câbles et des réseaux de communication

La zone de sécurité des câbles d'alimentation de tous les câbles de tension et de communication du réseau à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure est de 0,6 m.

Et voici la table elle-même - sa première partie:

Toutefois, selon le même point, si les lignes de force sont placées dans les limites des zones habitées sous la chaussée, alors:

  • jusqu’à 1 kW, la zone de sécurité admissible des câbles les plus extérieurs est de 0,6 mètre de la base du bâtiment et de 1 mètre de la chaussée.
  • Pour les lignes supérieures à 1 et jusqu'à 20 kW - la zone de protection sera de 5 mètres.

Selon la même application, dans les endroits où les lignes électriques traversent des rivières navigables, la zone de protection pour celles-ci sera de 100 mètres. Pour les rivières non navigables, les zones de protection ne changent pas.

Une procédure spéciale d’utilisation des sols est définie dans les zones protégées des lignes électriques. Dans les zones protégées, le propriétaire ne refuse pas le terrain, mais impose des contraintes pour son utilisation: ne pas construire, ne pas stocker, ne pas bloquer, ne pas percer de pieux, ne pas forer de fosses, effectuer des travaux avec du matériel lourd à effectuer uniquement en coordination avec l'organisation du réseau, etc. p. pour plus de détails, voir la résolution.

Les zones de protection, bien que définies conformément à l'annexe, sont finalement établies par le propriétaire du réseau, les informations les concernant étant transférées à la chambre cadastrale. Le paragraphe 7 du décret stipule que l'organisation du réseau doit, à ses frais, fournir des informations sur la présence, le danger et la taille des zones de protection dans ces zones mêmes, c'est-à-dire installer les panneaux d'information appropriés.

Zone de sécurité des bâtiments résidentiels et des bâtiments publics

Toujours dans l'entreprise commune 42.13330.2011, vous pouvez trouver un tableau réglant la distance entre les bâtiments résidentiels, les garages, les parkings et les stations-service, ainsi que les bâtiments publics, y compris les établissements d'enseignement et les établissements préscolaires.

Zone de garde des arbres et des arbustes

En fait, ce tableau doit être compris exactement au contraire, puisque la distance entre les bâtiments, les arbres et les arbustes (espaces verts) est réglementée.

Il en résulte que la distance minimale entre le mur du bâtiment et l'axe du tronc d'arbre est de 5 mètres.

Gazoduc Zone de sécurité

Les gazoducs se distinguent par leur dispositif (en surface, souterrain) par la pression à l'intérieur du tuyau (de plusieurs kilopascals à 1,5 mégapascals) et leur diamètre. La distance entre le gazoduc et le bâtiment est définie dans la SP 62.13330.2011, à l'annexe B. Vous trouverez ci-dessous des extraits de cette demande permettant de définir des zones de protection pour les gazoducs souterrains et les gaz souterrains.

Distances minimales entre les services publics

Même dans l'entreprise commune, vous pouvez trouver une table réglant la distance minimale entre les services publics. La distance entre l'alimentation en eau et les eaux usées, les câbles électriques et les réseaux de chaleur, entre l'égout pluvial et le ménage, etc.

Quelle est la zone de sécurité du système d'égout?

Tout système d'égout est un danger potentiel pour les sources d'eau potable et l'environnement. Par conséquent, il existe une chose telle que les égouts de zone de sécurité - SNiP déterminer la taille du territoire et les normes pour sa désignation. Il est interdit de construire, de planter des arbres et d'effectuer toute une série de travaux sur une zone protégée. Considérez ce que les règles des zones de sécurité des équipements adoptées aujourd'hui dans la construction.

Beaucoup ont sûrement vu des panneaux installés indiquant qu’il existe une zone protégée à cet endroit. De telles plaques sont placées, par exemple, dans des endroits posant des câbles électriques.

Dans la zone tombant sous l'action de la plaque établie, il est interdit d'effectuer des travaux terrestres non autorisés. Il existe également des zones d'approvisionnement en eau et de protection des eaux usées. Ils sont créés pour résoudre deux questions:

  • Avec l'objectif de protection de l'environnement.
  • Afin de protéger les pipelines contre les dommages.

Le concept général de la zone de protection des égouts

Protective sont appelés le territoire qui entoure la structure des réseaux d'égouts. Dans les zones d'eaux usées, il convient de s'abstenir des actions suivantes:

  • Planter des arbres;
  • Tranchées et trous de Prokhok;
  • Stockage de bois de chauffage ou de tout autre matériel;
  • Dispositif d'enfouissement.
  • Planification de la construction de bâtiments, d’empilement ou de dynamitage.
  • Travail qui élève ou abaisse le niveau du sol, c’est-à-dire la production de sections du sol ou son remplissage.
  • Le dispositif de pavage de dalles de béton, même si cette route est une destination temporaire.
  • Production de toute action ayant pour conséquence le blocage des réseaux d’égout.

En règle générale, les limites des zones de protection sont définies dans un décret du ministère de l'Environnement. Des informations précises sur la taille des zones protégées peuvent être obtenues auprès des services d'eau locaux.

Qu'est-ce qui menace le non-respect des règles?

Il faut dire que les cas de dommages à la canalisation d'égout dus à des travaux de terrassement ne sont pas si rares. Ils se produisent encore plus souvent que des dommages aux tuyaux de plomberie ou aux câbles électriques.

Les accidents accidentels sont dus au fait que le responsable des travaux ne sait tout simplement pas que le pipeline passe ici. Le point ici est une certaine incohérence des lois. Par exemple, lors de la pose de lignes électriques ou de la construction d’une canalisation de distribution d’eau, l’opérateur doit installer des panneaux d’avertissement.

Mais l'installation obligatoire d'un panneau signalant qu'il existe un territoire de protection du système d'égouts n'est pas légalement réglementée. Autrement dit, rien n'indique clairement que les propriétaires de réseaux d'égouts devraient désigner l'emplacement de la zone de protection au moyen de panneaux.

Ainsi, si, à la suite de travaux, le pipeline d'égout a été endommagé, la responsabilité sera assumée par:

  • En l'absence d'un panneau d'avertissement - l'organisation exploitante.
  • Si la marque était présente mais a été ignorée, la responsabilité incombe au producteur.

Pour les dommages causés aux réseaux d'égout, l'auteur est responsable administrativement. Si l'accident a causé des dommages à l'environnement, le degré de responsabilité sera différent.

Astuce! Avant d’effectuer des travaux terrestres ou autres potentiellement dangereux pour l’ouvrage, il est nécessaire d’étudier le terrain. Des informations sur l'emplacement des zones de protection des eaux usées peuvent être obtenues auprès de l'organisme chargé de l'entretien des réseaux d'aqueduc et d'égout.

Tailles des zones de protection des eaux usées

Les exigences réglementaires concernant la taille des zones protégées doivent connaître non seulement les producteurs d'œuvres. Après tout, de nos jours, bien souvent, les propriétaires construisent leurs propres systèmes d’assainissement local, alors qu’il est également nécessaire de respecter les normes et paramètres acceptés par le SNiP.

Documents qui réglementent les règles pour les systèmes d'assainissement:

Toutefois, vous devez savoir que le SNiP définit uniquement les exigences générales, tandis que les dimensions exactes sont définies par les autorités locales. Dans des conditions normales, la zone de sécurité des égouts par gravité et à pression est de 5 mètres de chaque côté du tuyau.

La mesure est effectuée à partir de la paroi latérale du pipeline. Il existe également des conditions spéciales pouvant affecter la taille des zones protégées, notamment:

  • Risque sismique élevé;
  • Températures extrêmement basses en hiver;
  • Sols faibles ou excessivement humides.

Dans des conditions aussi difficiles, il est doublé et à 10 mètres des parois latérales du tuyau. La zone de sécurité du système d'égout pluvial est également établie.

Règles de localisation des eaux usées pour les sources d'eau

Étant donné que les dommages causés aux systèmes d'égout constituent une menace sérieuse pour l'environnement, il existe des règles strictes pour l'installation d'un pipeline d'égouts en relation avec les sources d'eau. La canalisation d'égout doit être située à distance:

  • Pas moins de 250 mètres de la rivière.
  • Pas moins de 100 mètres du lac.
  • Pas moins de 50 mètres de sources souterraines.
  • Au moins 10 mètres de la conduite d’alimentation en eau, à condition que le diamètre de la conduite soit inférieur à un mètre. Si le diamètre du tuyau est plus grand, la distance doit être d'au moins 20 mètres.
  • Si le système d'alimentation en eau est situé dans des sols perméables ou très humides, la distance aux tuyaux d'égout doit être d'au moins 50 mètres, quelle que soit la taille du tuyau.

Astuce! Les experts recommandent de faire des zones sanitaires et de sécurité, au moins 10% de plus que les normes prescrites.

Un examen minutieux des exigences de SNiP est important, tant pour les développeurs qui travaillent à la pose de systèmes d’égout, que pour ceux qui envisagent de réaliser des travaux dans une zone protégée. Cependant, en étudiant le SNiP, nous ne devrions pas oublier les exigences de la législation locale.

Bien sûr, lors de l’approbation, les mêmes SNiP ont été pris comme base, cependant, certaines nuances sont possibles, le non-respect de celles-ci pouvant entraîner des problèmes pour le développeur. Les développeurs doivent prendre en compte le fait que la priorité dans la conduite des procédures judiciaires restera la législation locale.

Si, conformément au plan, la canalisation d'égout passera à proximité de bâtiments, la pose devrait alors être effectuée à une distance de leur fondation, conformément aux normes sanitaires. La réduction de cette distance n'est possible qu'avec le consentement écrit du propriétaire de l'immeuble pour effectuer les travaux.

La zone de protection des eaux est construite afin de protéger la source d'eau potable d'une éventuelle pollution. Par conséquent, lors de la construction d’un système d’approvisionnement en eau, des mesures sont prises en vue d’éliminer les situations qui pourraient conduire à une détérioration de la qualité de l’eau fournie.

La zone sanitaire du système d'alimentation en eau est composée de trois ceintures. Le projet de la zone devrait être coordonné avec le service sanitaire et épidémiologique, l'entreprise Vodokanal et les autres organisations intéressées:

  • La première ceinture de la zone de sécurité réorganise le cercle avec le centre au point d'entrée et ayant un rayon de 30 à 50 mètres. S'il existe plusieurs sources, vous devez sélectionner plusieurs zones de sécurité.

Astuce! S'il est nécessaire de réduire le rayon de la première ceinture de sécurité, il est nécessaire de contacter le service de contrôle sanitaire et épidémiologique, étant donné que cette question relève de la compétence de cet organisme.

  • La deuxième ceinture de la zone de protection comprend des territoires utilisés pour prévenir la pollution des sources d’eau. La taille de la deuxième ceinture est déterminée par des calculs hydrodynamiques. Lors des calculs, le temps pendant lequel la contamination microbienne peut atteindre la source d’eau est pris en compte. La taille de la deuxième ceinture dépendra des conditions climatiques, des caractéristiques du sol, de la protection des eaux souterraines et d’autres conditions.
  • La troisième zone de protection sert à protéger l’alimentation en eau de la contamination chimique.

La largeur de la zone de sécurité le long des canalisations à travers lesquelles l’eau est transportée est déterminée en fonction du type de sol:

  • Si le pipeline est posé sur des sols secs, la largeur de la zone de protection est de 10 mètres dans chaque direction, si le diamètre du tuyau n’atteint pas 1 000 mm, et de 20 mètres dans chaque direction, si un pipeline d’un diamètre plus grand est construit.
  • Lors de la construction d'un système d'alimentation en eau sur un sol humide, la zone de protection mesure 50 mètres dans chaque direction, quel que soit le diamètre du tuyau utilisé.

Astuce! Dans le cas où le système d'approvisionnement en eau traverserait des zones déjà construites, il est autorisé de réduire le territoire des zones sanitaires après coordination avec les services de SES.

Que ne devrait pas être dans la zone sanitaire de l'approvisionnement en eau?

Dans la bande de protection sanitaire ne devrait pas être:

  • Toilettes, dépôts de fumier, poubelles et autres sources potentielles de pollution de l’eau.
  • Les cours d'eau sont interdits sur le territoire des décharges, des champs de filtration des eaux usées, des champs agricoles irrigués, des sépultures de bétail et des cimetières.

Ainsi, la zone de distribution d’eau et de protection des eaux usées est un territoire désigné pour protéger les canalisations des dommages lors des travaux de terrassement. En outre, la zone sanitaire du système d'alimentation en eau sert à protéger la source d'approvisionnement en eau de la pollution, et la zone d'égout protégée est nécessaire pour éviter la contamination du sol par les eaux usées.

Comment la zone de sécurité des égouts est-elle déterminée?

Probablement, beaucoup d’entre vous dans votre vie sont tombés sur des plaques avec des inscriptions d’espaces protégés. Mais tout le monde ne sait pas qu’il existe un système d’égout dans la zone de sécurité.

Il semblerait que pour protéger le territoire adjacent au réseau d'égouts, il n'y en a pas besoin. Cependant, toute action dans ce domaine peut avoir des conséquences désastreuses. Nous dirons dans notre article quelles sont les conséquences et les mesures de protection des réseaux de drainage.

Les zones de sécurité des égouts sont les zones qui entourent les structures des réseaux d'égout, des masses d'eau et des espaces aériens, où l'utilisation de certaines actions ou d'objets immobiles est limitée afin de garantir la protection des réseaux d'égouts.

Dans de telles zones, il est nécessaire de s'abstenir de telles actions qui contribuent à endommager les structures du réseau d'égout:

  • planter des arbres;
  • empêcher le passage vers les installations de communication du réseau de prises;
  • produire un entrepôt de matériaux;
  • participer à la construction, à l'exploitation minière, au dynamitage et au battage de pieux;
  • effectuer des travaux de levage à proximité d'immeubles sans l'autorisation du propriétaire du réseau d'égouts;
  • effectuer près des réseaux situés près des réservoirs, le mouvement du sol, l'approfondissement du fond, l'immersion des solides, le tirant, les chaînes, les ancres des véhicules de l'eau.

La zone de sécurité + système d’assainissement a ses propres limites, qui sont définies en tenant compte des éléments suivants:

En règle générale, les frontières sont définies dans un décret du ministre de l'Environnement, mais des informations précises peuvent être obtenues auprès des autorités locales ou des organisations de plomberie.

Conséquences de ne pas connaître la présence d'aires protégées

Effondrement des sols dans la zone protégée

Dans notre vie, vous pouvez souvent subir des dommages aux parties externes du système d'égout, qui dépassent le nombre de cas sur les lignes de communication, d'électricité ou d'approvisionnement en eau.

Cela est dû au fait que les fabricants de matériaux de construction et de terrassement mènent des actions sans savoir qu’il existe une zone de protection des réseaux d’égout dans cette zone, tout en endommageant le système de drainage.

Quelle est la raison d'une telle ignorance? L'installation de panneaux d'avertissement sur la présence sur le territoire, par exemple d'un pipeline ou d'un câble, incombe aux organisations qui exploitent cette installation.

Les cas d'installation de signaux d'eau sont décrits dans le Code de l'eau, des signes spéciaux - dans d'autres décrets et lois.

Mais le cas de l'installation du panneau indiquant que la zone de sécurité de l'égout est située sur le territoire n'est pas documenté.

De ce fait, en cas de dommage aux communications, il incombe à l'opérateur qui, si le signe est ignoré, est l'opérateur, si le signe n'est pas installé. La loi n'établit pas que les propriétaires de réseaux d'égouts doivent marquer le territoire de la zone protégée de signes.

Attention Toutefois, en cas de dommages aux réseaux d’égout et aux bâtiments, le producteur est légalement responsable de la responsabilité administrative (Code administratif, article 7.7).

C'est ce qui concerne les dommages directs aux égouts.

Si les actions de l'ouvrier, en plus de nuire au système, ont eu un effet néfaste sur l'environnement, il s'agit d'un autre type de crime qui porte une responsabilité différente.

Conseil Ainsi, afin de ne pas entrer dans une situation difficile qui entraîne de graves problèmes, il est nécessaire d’étudier en profondeur le domaine dans lequel un certain type de travail est prévu.

Une analyse du terrain pour la présence de canalisations d'égout et de zones protégées peut être obtenue auprès de l'organisation locale d'approvisionnement en eau et d'assainissement.

Il est préférable de se familiariser avec le plan de copie. À condition que la zone de sécurité soit présente sur le territoire, une autorisation doit être obtenue pour que les travaux soient effectués.

Exigences réglementaires pour l'utilisation des zones protégées

Quelles actions peuvent être menées à proximité des réseaux d'égout et qu'est-ce qui est interdit? Les exigences réglementaires sur ces questions sont réglementées par SNIP (40-03-9; 3.05.04-85; 2.05.06-85).

Attention Les normes et règles sanitaires stipulent les exigences générales et les réglementations. Les valeurs et règles spécifiques à la région sont définies par les représentants des gouvernements locaux.

Dans des conditions environnementales normales, la zone de protection du système d'égout sous pression situé sur les côtés de l'égout est de 5 m.

Selon les résolutions des organisations municipales d’approvisionnement en eau et d’assainissement, dans les zones ouvertes, des passages de rue, une zone de sécurité est établie:

  • environ des réseaux dont le diamètre ne dépasse pas 600 mm - 5 m des parois externes du pipeline ou du point extrême en saillie de la structure;
  • sur les autoroutes dont le diamètre dépasse 1000 mm - 10-25 m des structures ou des conduites de communication, en fonction de la finalité du réseau et du sol.

Les travaux suivants sont interdits sur le territoire de la zone de sécurité:

  • construire des structures temporaires ou permanentes;
  • organiser un parking pour le transport routier;
  • organiser des décharges;
  • planter des arbustes et des arbres à moins de trois mètres du pipeline;
  • augmenter ou diminuer le niveau de sol existant en coupant ou en remplissant;
  • réaliser des chaussées en béton de nature temporaire ou permanente à partir de dalles en béton armé;
  • utiliser des mécanismes de percussion à proximité du réseau d'égouts (possibilité d'utilisation - à une distance de 15 m);
  • bloquer l'accès libre aux égouts, aux puits et aux réseaux;
  • poser le métro à moins de 20 m des égouts existants.

Responsabilités du travailleur

Les réseaux d’égouts en état de fonctionnement sont une garantie de soutien de la vie des citadins. Par conséquent, pour effectuer des travaux sur le site de la zone protégée, l’organisateur de ces travaux doit:

  • adhérer au strict respect des règles et des règlements;
  • assurer la sécurité et l'intégrité des installations d'assainissement dans la zone de travail effectuée par leurs actions;
  • en cas de divergence de nature avec l'analyse fournie par les organismes d'approvisionnement en eau et de canalisation, prenez des précautions et suspendez les travaux jusqu'à la décision ultérieure;
  • enlever la neige, la glace et les ordures en temps voulu pour garantir le libre accès aux installations d'égout;
  • lors de la livraison de l'objet, inviter le représentant de l'autorité ayant délivré le permis à la commission.

Ces mesures concernent les fabricants d’activités opérant dans des zones ouvertes.

Comme nous l'avons décrit ci-dessus, selon le SNIP, la zone de sécurité dans des conditions normales est égale à 5 mètres des parois latérales des canalisations d'égout.

Cette valeur est applicable aux systèmes d'évacuation par gravité et pression. De plus, la taille de la zone de protection est influencée par des conditions environnementales particulières.

Ceux-ci comprennent:

  1. zone à haut risque sismique;
  2. température moyenne basse d'une certaine région;
  3. humidité élevée ou sol faible.

Habituellement, les gouvernements locaux appliquent dans ce cas une augmentation de la valeur à cinq mètres.

La zone de protection des égouts pluviaux est installée de manière similaire. Pour votre information: le système d'égout pluvial est conçu pour recevoir des eaux usées industrielles et atmosphériques, d'une propreté conditionnelle, ne nécessitant aucun traitement avant leur rejet.

Si nous jugeons les dommages causés au système d’égouts pluviaux, ils peuvent alors être causés non seulement par une utilisation incorrecte de la zone de protection, mais également par des infractions techniques lors de l’installation de conduites d’égout de ce type.

Conseil Ainsi, lors de la construction des eaux pluviales et, en passant, d'autres types de systèmes d'égout, il est nécessaire de respecter les exigences existantes et les conditions techniques. Comme pour tout travail, des déviations et des défauts sont possibles, mais leur taille ne doit pas affecter la performance du système d'égout.

Avec les moments de préservation des réseaux d'égout de type urbain, nous avons compris.

Afin d'éviter d'endommager les zones de protection des eaux, les normes du SNIP stipulent que les eaux usées dans la zone de protection des eaux doivent être situées comme suit:

  • du bord des eaux de la rivière à une distance de 250 m;
  • des rives du lac - 100 m;
  • des sources d'eau souterraines - 50 m.

Des exigences définies pour le placement mutuel de réseaux de drainage et d’approvisionnement en eau sont également définies:

  1. une distance de 10 m pour les réseaux d'approvisionnement en eau dont le diamètre n'excède pas 1000 mm;
  2. une distance de 20 m pour les conduites d'eau de grand diamètre;
  3. une distance de 50 m dans le cas de la pose de canalisations d'égout dans un sol humide, alors que leur diamètre n'a pas d'importance.

Conseil La pose des systèmes d'égout sur le territoire de masses d'eau protégées s'effectue de manière optimale avec une marge de 10% par rapport aux indicateurs réglementaires requis.

Cela est dû à la présence fréquente d'incohérences dans l'établissement de zones protégées en nature avec un plan schématique pour leur placement.

En conclusion, je voudrais noter que les organisateurs des égouts des producteurs autonomes et en production devraient être attentifs aux exigences du SNIP et ne pas oublier les décisions des législateurs locaux, qui font également référence aux exigences générales.

Lorsque des violations sont détectées, les autorités de surveillance ont des revendications à l'encontre des contrevenants.

Cadsupport

Tout à propos de BIM, CAD, ERP

Urbanisme - Zones de sécurité des réseaux d'ingénierie externes

Composition et distances entre les objets de construction et les communications techniques les zones de sécurité sont définies dans le SNiP 2.07.01-89 *, la version en vigueur de ce SNIP est actuellement le SP 42.13330.2011. En fait, voici ce qui suit:

Zone de sécurité des eaux usées domestiques

Distinguer la pression et l'évacuation par gravité. En conséquence, la zone de sécurité des eaux usées sous pression domestiques est située à 5 mètres du tuyau jusqu'à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure.

Si le drainage est gravitaire, alors, selon la zone de sécurité du SNiP, sera de - 3 mètres.

Dans ce cas, la distance minimale entre la clôture ou les supports du réseau de contacts et le système d'égouts sera respectivement de 3 et 1,5 mètres.

Zone de protection de l'eau

La zone de protection des eaux se situe à 5 mètres de la fondation de l'objet au réseau. La zone de sécurité de la fondation de la clôture des entreprises, des passages supérieurs, des supports du réseau de contact et des communications, des chemins de fer à l'aqueduc est de 3 mètres.

En outre, dans le tableau 16 du SP 42.133330.2011 (pour plus de détails, voir ci-dessous), vous pouvez consulter les informations suivantes concernant la construction de conduites d'alimentation en eau et de canalisations d'égout:

“2. Les distances entre les eaux usées domestiques et l’alimentation en eau domestique doivent être respectées, notamment pour l’alimentation en eau par des tuyaux en béton armé et en amiante - 5; aux tuyaux de plomberie en tuyaux de fonte d'un diamètre allant jusqu'à 200 mm - 1,5, d'un diamètre supérieur à 200 mm - 3; de la tuyauterie en plastique - 1.5.

La distance entre les réseaux d'égouts et l'alimentation en eau de production, en fonction du matériau et du diamètre des conduites, ainsi que de la nomenclature et des caractéristiques du sol, devrait être de 1,5 m. "

Zone de sécurité des réseaux de chaleur

La zone de sécurité minimale des réseaux de chaleur depuis le mur extérieur du canal, le tunnel, depuis la pose sans canal du canal jusqu'à la fondation du bâtiment est de 5 mètres.

Zone de sécurité des câbles et des réseaux de communication

La zone de sécurité des câbles d'alimentation de tous les câbles de tension et de communication du réseau à la fondation d'un bâtiment ou d'une structure est de 0,6 m.

Et voici la table elle-même - sa première partie:

Lignes électriques de la zone de sécurité

Toutefois, selon le même point, si les lignes de force sont placées dans les limites des zones habitées sous la chaussée, alors:

  • jusqu’à 1 kW, la zone de sécurité admissible des câbles les plus extérieurs est de 0,6 mètre de la base du bâtiment et de 1 mètre de la chaussée.
  • Pour les lignes supérieures à 1 et jusqu'à 20 kW - la zone de protection sera de 5 mètres.

Selon la même application, dans les endroits où les lignes électriques traversent des rivières navigables, la zone de protection pour celles-ci sera de 100 mètres. Pour les rivières non navigables, les zones de protection ne changent pas.

Une procédure spéciale d’utilisation des sols est définie dans les zones protégées des lignes électriques. Dans les zones protégées, le propriétaire ne refuse pas le terrain, mais impose des contraintes pour son utilisation: ne pas construire, ne pas stocker, ne pas bloquer, ne pas percer de pieux, ne pas forer de fosses, effectuer des travaux avec du matériel lourd à effectuer uniquement en coordination avec l'organisation du réseau, etc. p. pour plus de détails, voir la résolution.

Les zones de protection, bien que définies conformément à l'annexe, sont finalement établies par le propriétaire du réseau, les informations les concernant étant transférées à la chambre cadastrale. Le paragraphe 7 du décret stipule que l'organisation du réseau doit, à ses frais, fournir des informations sur la présence, le danger et la taille des zones de protection dans ces zones mêmes, c'est-à-dire installer les panneaux d'information appropriés.

Zone de sécurité des bâtiments résidentiels et des bâtiments publics

Toujours dans l'entreprise commune 42.13330.2011, vous pouvez trouver un tableau réglant la distance entre les bâtiments résidentiels, les garages, les parkings et les stations-service, ainsi que les bâtiments publics, y compris les établissements d'enseignement et les établissements préscolaires.

Zone de garde des arbres et des arbustes

En fait, ce tableau doit être compris exactement au contraire, puisque la distance entre les bâtiments, les arbres et les arbustes (espaces verts) est réglementée.

Il en résulte que la distance minimale entre le mur du bâtiment et l'axe du tronc d'arbre est de 5 mètres.

Gazoduc Zone de sécurité

Les gazoducs se distinguent par leur dispositif (en surface, souterrain) par la pression à l'intérieur du tuyau (de plusieurs kilopascals à 1,5 mégapascals) et leur diamètre. La distance entre le gazoduc et le bâtiment est définie dans la SP 62.13330.2011, à l'annexe B. Vous trouverez ci-dessous des extraits de cette demande permettant de définir des zones de protection pour les gazoducs souterrains et les gaz souterrains.

Distances minimales entre les services publics

Même dans l'entreprise commune, vous pouvez trouver une table réglant la distance minimale entre les services publics. La distance entre l'alimentation en eau et les eaux usées, les câbles électriques et les réseaux de chaleur, entre l'égout pluvial et le ménage, etc.

Zone de sécurité des réseaux de chauffage: combien de compteurs doivent être protégés?

Des zones de sécurité des réseaux de chauffage sont établies pour assurer la sécurité des objets. Dans ces domaines, il existe un mode spécial de faire des affaires. Voyons de plus à quelles exigences la zone de protection sanitaire du réseau de chauffage devrait satisfaire.

Base légale

Actuellement, il existe un certain nombre de documents selon lesquels les zones de sécurité des réseaux de chauffage sont créées et utilisées. L’ordre du Gosstroy n ° 92 du 21 avril 2000 est considéré comme l’un des actes clefs. Conformément à cette recommandation, des recommandations organisationnelles et méthodologiques concernant l’utilisation des systèmes d’approvisionnement en chaleur des municipalités dans les colonies de la Fédération de Russie ont été approuvées. Selon le paragraphe 33 de ce document, lors de l'utilisation de ces objets, leur protection doit être assurée. Il comprend un ensemble de mesures organisationnelles et techniques visant à restreindre les activités sur un territoire établi. Pour protéger l'objet doit être établie zone de sécurité des réseaux de chaleur.

La dernière édition a été adoptée le 24 juin 2003 mais n’a pas été enregistrée par le Ministère de la justice. À cet égard, les tribunaux considèrent que les nouvelles règles sont invalides. SNiP 2.04.07 est utilisé lors de l’examen des litiges 86. Les règles prévoient une liste des actions interdites dans les zones soumises à un régime particulier. Dans la mesure où la protection des objets constitue le principal objectif des zones de sécurité des réseaux de chauffage, le SNiP interdit:

  1. À placer dans les sections spécifiées de l’entreposage de carburants et de lubrifiants, de produits chimiques agressifs, pour construire des stations-service.
  2. Bloquer les entrées et les accès aux structures et aux objets, stocker les objets volumineux et lourds, construire des clôtures et installer d'autres structures, y compris des structures temporaires.
  3. Pour équiper des terrains de jeux et de sport, des haltes, des marchés, des parcs de stationnement pour véhicules de toutes sortes, des jardins potagers, des garages, etc.
  4. Pour aménager des décharges, brûler des déchets industriels, des ordures ménagères, allumer des feux.
  5. Travailler avec l'utilisation de mécanismes à percussion, procéder à la décharge de composés corrosifs et corrosifs, ainsi que de carburants et de lubrifiants.

Interdictions supplémentaires

La zone de sécurité des réseaux de chauffage est sous la juridiction de l'entreprise qui assure la maintenance des installations. À cet égard, il n'est pas permis sur ce site sans le consentement écrit de ces organisations de produire:

  1. Révision, construction, reconstruction de bâtiments.
  2. Travaux d’excavation, plantation d’arbustes / d’arbres, aménagement du sol, aménagement de massifs de fleurs monumentaux.
  3. Opérations de chargement et de déchargement, travaux, accompagnées de la rupture de la chaussée et du sol.
  4. Construire des passages à niveau et des passages à travers des pipelines.

Les conditions d'obtention de l'autorisation et de la mise en œuvre de ces activités sont définies au paragraphe 7 du huitième règlement type. L'approbation doit être faite au moins trois jours avant le début des travaux.

Règles modèles

Selon ces critères, une zone de sécurité correspondante du réseau de chauffage est créée dans chaque installation. Les normes sont obligatoires pour la conformité avec toutes les entreprises, institutions et organisations, indépendamment de leur type organisationnel et juridique. Sur la base du Règlement type, des prescriptions peuvent être élaborées par les autorités locales sous certaines conditions. Dans le même temps, les exigences ne devraient pas être inférieures à celles établies dans les documents de base. Les règles s'appliquent à toutes les organisations impliquées dans la reconstruction, la construction, le rééquipement technique et l'exploitation des réseaux de chauffage. Les entreprises utilisant les routes, les voies ferrées et les voies de tramway, les espaces verts, les passages à niveau ou les réorganisant à proximité d'objets protégés doivent également satisfaire aux exigences.

Réseaux de chauffage des zones de sécurité: combien de compteurs doivent être protégés?

Les parcelles sont étendues le long des autoroutes. Au sol, ce sont des parcelles de terrain dont la largeur est déterminée par l'angle de repos du sol. Cependant, il ne peut pas être inférieur à 3 m dans chaque direction ou à partir de la partie extérieure du conducteur thermique isolé. Ce dernier est vrai pour la ponte sans canaux. La distance minimale sur laquelle la zone de protection des réseaux de chauffage doit être retirée des structures, des bâtiments et des objets linéaires est déterminée en tenant compte de divers facteurs. Tout d'abord, le type de ponte et les conditions climatiques de la région sont pris en compte. Les distances calculées doivent être conformes à la conception, à la construction directe ainsi qu’aux installations de réparation.

Les exigences

Les entreprises qui ont reçu un consentement écrit pour effectuer des travaux dans les zones de protection sont tenues de les mettre en œuvre dans le respect des conditions garantissant la sécurité des objets. Tout d’abord, avant le début des événements, un briefing est organisé Il est effectué par le propriétaire de l'objet. Il familiarise les interprètes avec l'emplacement des structures souterraines, l'ordre des travaux. À propos de cela est la marque correspondante dans le journal ou un acte est rédigé. L'instruction des ouvriers, contremaîtres, mécaniciens, grutiers, artisans et autres personnels est la responsabilité de l'entrepreneur. Le paragraphe 17 du Règlement type indique que la zone de protection des réseaux de chauffage doit être libre pour les spécialistes des entreprises de la juridiction de laquelle ils se trouvent. Cette exigence s'applique notamment aux objets situés sur le territoire d'autres organisations. La zone de sécurité des réseaux de chaleur est utilisée pour la réparation et la maintenance des structures, installations, structures. Les entreprises dans la juridiction desquelles les objets sont situés ont le droit d'interdire l'exécution de travaux ne respectant pas les exigences stipulées.

Les spécificités des règles de création de zones de protection

Conformément à l'article 89 du code foncier (clause 2), les règles selon lesquelles la zone de protection des réseaux de chauffage hors sol est formée sur le sol sont déterminées par le gouvernement. La procédure de création de sites, en particulier, a été approuvée par le décret n ° 160 du 24 février 2009. En ce qui concerne les terrains industriels et autres terrains à vocation spécifique, les règles de formation des zones de protection des réseaux de chauffage sont déterminées par:

  1. Par le gouvernement. Les résolutions sont prises à l'égard de territoires sous propriété fédérale.
  2. Organes exécutifs des régions. Des décisions appropriées sont prises concernant les territoires appartenant aux sujets de la Fédération de Russie.
  3. Structures de pouvoir locales. Ces organes déterminent la procédure à suivre pour les zones créées sur des territoires classés en tant que biens municipaux.

Inscription

La zone de sécurité des réseaux de chauffage commun est constituée par l’entreprise qui entretient et maintient les installations correspondantes. L’organisme doit contacter l’organe exécutif fédéral chargé de la supervision et du contrôle techniques dans le domaine de l’énergie électrique. Une demande est soumise à cette structure pour l'approbation des limites à l'intérieur desquelles la zone de protection des réseaux de chauffage commun sera créée. La demande est examinée dans les quinze jours à compter de la date de sa réception à l'autorité. Une fois les limites définies, la société de services contactera l’autorité cadastrale. Une demande est soumise à cette structure pour saisir des informations sur les limites de la zone dans le registre d'état.

Moments controversés

Les structures habilitées à prendre des décisions concernant la création de zones de protection peuvent être déterminées par des règlements gouvernementaux, des actes des organes exécutifs régionaux / locaux. Les règles existantes ne prévoient pas de procédure claire pour la création de zones de protection. En particulier, la nécessité d'adopter une loi spéciale émanant d'un organisme d'État ou d'une structure locale n'est pas définie. Dans le même temps, les règles prévoient les dimensions auxquelles la zone de sécurité de la canalisation de réseaux de chauffage doit se conformer. Ils sont formalisés en fonction de différents paramètres (diamètre, type de joint, etc.).

En attendant, il convient de noter que le SNiP ne détermine que les distances minimales entre les installations. Dans le même temps, les dimensions des sections de protection elles-mêmes ne sont pas réglementées. À cet égard, dans la pratique, il est probablement difficile de justifier les limites et la superficie de la zone de protection liée à un réseau de chauffage particulier. Il convient de noter un autre écart important. Ni dans les règles d'exploitation technique des centrales de production de chaleur et d'électricité, ni dans les SNPI, il n'existe une "zone de sécurité du réseau de chauffage". En conséquence, l’absence de réglementation nécessaire des règles relatives à la création et à la taille des zones de protection peut entraîner des différends concernant le fait même de leur existence.

Cadastre d'Etat

Les informations sur les zones de sécurité sont saisies sur la base de l'art. 1, page 2 de la loi fédérale n ° 211. Le cadastre d'état est une ressource d'information d'état (fédérale). La composition des informations sur les zones dans lesquelles un régime juridique spécial est en vigueur et qui y sont incluses est déterminée par le 10ème article de ladite loi. Ces données incluent, entre autres, une description de l'emplacement des limites des zones de protection, le nom des autorités municipales / étatiques ayant décidé de créer de telles zones, leur modification, les détails des documents et les sources de leur publication officielle.

Les informations contiennent également des informations sur le contenu des restrictions imposées à l'exploitation d'installations situées dans les territoires spécifiés. Le 15ème article de la loi fédérale n ° 211 prévoit l'obligation pour l'autorité municipale / étatique, dans un délai de 10 jours (travailleurs) à compter de la date d'enregistrement de la décision prise sous la compétence de la structure compétente et établissant / modifiant / supprimant la zone de protection, de soumettre à l'autorité comptable un document contenant les données nécessaires dans le cadastre d'état. Il convient de noter que, dans certains cas, conformément aux règles en vigueur pour assurer la protection des objets, la nécessité d’approuver une loi spéciale n’est pas fournie. Dans de telles situations, la base pour inclure des informations dans la base d'informations peut être un document juridique direct définissant la procédure générale pour établir des zones d'un type particulier, ainsi que décrivant l'emplacement de la zone de protection correspondante.

Loi fédérale "sur la gestion des terres"

Lorsqu’on examine les questions juridiques liées à la création de zones protégées, il est nécessaire de se référer aux dispositions de la loi fédérale n ° 78. Selon l'art. 1 de la loi, les zones de protection agissent comme des objets de gestion des terres. Pour déterminer l'emplacement des limites, il est nécessaire de suivre les procédures prévues dans les actes juridiques. À la suite des mesures prises, conformément à l’article 20 de la loi fédérale n o 78, un plan (carte) de l’objet est établi. Conditions requises pour sa préparation, ainsi que le formulaire approuvé par le décret gouvernemental numéro 621.

Point important

Conformément à la lettre n ° 22066 IM / D23, la personne intéressée peut fournir la documentation nécessaire à l'inclusion d'informations sur la zone de protection dans le cadastre. Ils ont le droit d'agir en tant que détenteur du droit d'auteur sur l'objet pour lequel la zone de protection est créée. Le pouvoir de cette personne de s'adresser à l'autorité comptable peut être fondé sur une procuration. Le document doit être exécuté de la manière prescrite par la structure qui a pris la décision de créer une zone de sécurité. Considérant que les règles ne prévoient pas la nécessité d’émettre un acte spécial de la part d’une autorité locale / nationale, le détenteur des droits de l’objet peut, lors de sa demande, saisir l’information nécessaire dans l’inventaire de l’état avec la description de la position des frontières. Dans le même temps, cette disposition n’exclut pas que l’autorité comptable n’inclue pas les informations dans le registre en raison de la réglementation légale d’une telle possibilité.

Conclusion

Le régime juridique établi pour les zones de sécurité des réseaux de chauffage présente plusieurs caractéristiques. Tout d'abord, il est réglementé par des lois ministérielles. Dans les règles existantes, toutefois, la procédure de création de zones n’est pas définie, pas plus que la nécessité de promulguer une loi spéciale émanant d’une autorité municipale / étatique pour leur création. Non réglementé et l'heure à partir de laquelle la zone de protection sera considérée comme existante. La taille des zones est déterminée par le retrait réglementaire des installations des installations à la distance spécifiée (minimale). Les carrés sont formalisés en fonction du diamètre, du type de joint et d'autres paramètres. Comme le montre la pratique, l’information sur les zones de protection est une tâche assez difficile. Cependant, en l'absence des informations nécessaires dans le registre, il existe un risque de reconnaissance de la validité des actions des entités engagées dans la construction à l'intérieur de leurs frontières. Si les droits des propriétaires des réseaux de chauffage sont violés par des chantiers situés dans des zones protégées, les intéressés peuvent saisir le tribunal ou le service de supervision technique, environnementale et nucléaire du ministère public.

Qu'est-ce que la zone de protection des eaux usées a en commun avec le premier épisode du film de science-fiction culte "Star Wars"?

Trou d'égout - le seul repère en plein air indiquant l'emplacement de la conduite d'égout

Si la zone de sécurité des égouts devait être renommée, je suggérerais de l'appeler une «menace cachée» par analogie avec le premier épisode de la célèbre saga spatiale. Et le fait est que, contrairement à un câble électrique ou à une source d’eau, il n’a pas de désignation externe. Mais en cas de dommages à la canalisation d'égout, vous aurez beaucoup de sérieux problèmes avec la loi.

Je vais essayer de vous familiariser avec toutes les informations nécessaires pour vous aider à prévenir les urgences lors de travaux d'excavation à proximité de systèmes d'égouts, ainsi que pour vous permettre de poser vos propres tuyaux de manière compétente pour organiser une maison privée sans nuire à l'environnement.

Eaux usées extérieures

Comme je l'ai indiqué plus haut, le concept de "zone de sécurité" fait référence à des réseaux d'égouts externes, composés de puits et de conduites de différents diamètres, assurant le transport des liquides des drains domestiques et industriels aux stations de pompage, puis aux stations d'épuration.

Schéma approximatif de fonctionnement des réseaux d'assainissement externes

Dans ce cas, les puits peuvent être de trois types:

  • Les vigies. Servir pour accéder au pipeline afin de le réparer en cas de besoin et d’entretien;

Photo puits d'égout

  • Delta. Ces structures techniques sont conçues pour éteindre le taux inacceptablement élevé de fluides usés;

Image graphique d'un puits d'égout différentiel

  • Pivotant. Installé dans le domaine de la rotation du pipeline, reliant des zones avec des directions différentes.

Égouts extérieurs de mine pivotants

Facteurs pris en compte dans la conception des eaux usées extérieures

  • Volume d'eaux usées. Des dimensions insuffisantes du pipeline peuvent entraîner sa rupture, ce qui entraînera une grave contamination de l'environnement.
  • Charge opérationnelle Par exemple, les effluents industriels peuvent contenir des quantités dangereuses d’acides et d’alcalis, ce qui nécessite l’utilisation de tuyaux en matériaux spéciaux;
  • L'emplacement de la station de pompage la plus proche. Cette nuance affecte de manière significative la quantité de pente du pipeline;

Station d'égout de la ville de l'intérieur

  • Caractéristiques de la composition du sol. Chaque type de sol a un impact différent sur la route elle-même et sur les puits qui la desservent.
  • Relief de surface. Cela concerne la présence de trous et d'élévations, qui doivent être pris en compte lors de la pose du pipeline;
  • Niveau des eaux souterraines Cela augmente également le risque de contamination des sources souterraines, ce qui nécessite une approche particulière du choix du matériau de la conduite et de la méthode de raccordement.
  • Climat local. Sécheresse constante ou pluie régulière? Cette question nécessite également une réponse exhaustive lors de la conception d'un système d'égout;
  • La profondeur de gel du sol. C'est l'indicateur le plus important pour déterminer le niveau d'immersion dans le processus d'excavation.

Comme vous pouvez le constater, le système d'égout externe est affecté non seulement par la pression interne du fluide et sa composition, mais également par de nombreux autres paramètres externes, qu'il est particulièrement important de prendre en compte lorsque vous organisez vous-même le pipeline.

Types de systèmes d'égout

  1. Séparer Dans ce cas, les eaux usées domestiques et les eaux de pluie sont transportées séparément les unes des autres. Les premiers se retrouvent finalement dans les stations d’épuration, tandis que les derniers sont déversés dans la rivière;

Système d'égouts séparé

  1. Semi-partitionné. Immédiatement, la collecte est effectuée séparément, après quoi tous les drains sont combinés et livrés au lieu de nettoyage forcé. Dans la rivière, la quantité minimale d'eau sale est atteinte;

Système semi-égout

  1. Commun. Cela implique la collecte générale et la livraison des déchets liquides dans l'usine de traitement. C’est la conception la plus économique en termes de coûts financiers, mais pendant la période de fortes pluies, les eaux usées sont rejetées dans la rivière afin de réduire la charge de travail des équipements de nettoyage, ce qui, bien sûr, a un impact négatif sur la situation écologique de la région.

Schéma eaux usées

SNiP concernant l'installation d'eaux usées extérieures

Si nous avons déjà décidé d’aborder les caractéristiques du dispositif des réseaux d’égouts, il sera utile de se familiariser avec les règles généralement acceptées et légalisées pour leur aménagement, qui sont clairement démontrées dans l’image suivante:

Schéma avec les règlements de construction existants pour l'installation d'eaux usées extérieures

Tout ce que vous devez savoir sur la zone de sécurité

Ceintures de protection des aquifères

Donc, avec ce qui est un système d'égouts externe, nous l'avons compris. Sa tâche principale est de transporter les eaux usées avec un niveau de toxicité assez élevé. En d’autres termes, nous abordons ce que j’ai écrit au tout début de l’article, à savoir la menace de contamination des sources d’approvisionnement en eau potable et des sols fertiles du fait du non-respect de toutes les règles de fonctionnement, dont la plus importante est de respecter la zone de protection.

Il est également très important de ne pas violer les limites établies des autoroutes déjà construites, car le prix de l'amende peut ne pas être limité à des paiements financiers et devenir une infraction pénale.

Les interdictions

Les zones de protection des eaux et des eaux usées ne permettent pas les activités suivantes dans la zone couverte:

  • Planter des plants d'arbres à moins de trois mètres de la route. Le système racinaire peut endommager les tuyaux au fil du temps;

Je recommande de ne pas même s'attacher à la distance spécifiée, mais de regarder à l'avance les cimes des arbres adultes similaires et de planter en fonction de la distance de floraison.
Le fait est qu’en règle générale, les racines s’étendent à la même distance du tronc que les branches.

Le rapport approximatif de la couronne et du système racinaire de l'arbre

  • Changer de manière significative la quantité de sol. Lors de l'installation, certains paramètres du paysage environnant sont pris en compte et leurs modifications peuvent avoir des conséquences indésirables.
  • Organiser des entrepôts et des décharges. Cela provoque une augmentation de la pression sur le tuyau, ce qui peut entraîner sa déformation et même sa rupture;
  • Détruire, empiler ou percer. Avec de telles méthodes, vous allez sûrement détruire le pipeline;

Ne le faites pas dans des endroits où il y a des communications avec les égouts

  • Bloquer l'accès libre au système. Sinon, en cas d’accident, nous perdrons un temps précieux pour dégager le chemin;

De plus, comptez pour que la voiture puisse conduire.
Dans la mesure où, par exemple, un équipement professionnel d'élimination des déchets, nécessaire au pompage immédiat des eaux d'égout brisées, vous ne pouvez pas le porter avec les mains et le tuyau risque de ne pas suffire.

  • Effectuer des travaux de construction sans l'autorisation nécessaire des organismes publics compétents. La zone de sécurité des réseaux d’égouts n’est toujours pas une zone d’aliénation et certaines activités peuvent être menées, mais seulement dans le cas d’une admission par des spécialistes qualifiés;
  • Changer le rivage ou le fond d'un réservoir à proximité. Le fait est que cela peut également affecter le mouvement des eaux souterraines, qui ne doivent pas entrer en contact avec les ouvrages d'art du système d'égout extérieur.

Précautions de sécurité

J'ai déjà mentionné ci-dessus, mais je considère qu'il n'est pas superflu d'insister une nouvelle fois sur tous les dangers associés à la conduite imprudente de travaux à proximité du réseau d'égouts externe:

  1. Aucun signe d'avertissement externe, comme c'est le cas avec un câble électrique et la plomberie, à l'exception de la trappe en fer avec la lettre "K" que vous ne verrez pas. C'est-à-dire que la menace peut vraiment être considérée comme complètement cachée;

Le modèle d'étiquette d'avertissement concernant la zone de sécurité du câble électrique

  1. Travaillant à l'aveugle, il est facile d'endommager le pipeline, ce qui entraîne des dommages importants pour l'environnement. En particulier, cette situation est lourde de rivières souterraines qui alimentent des sources d’eau potable;

Travaux de réparation sur le site de la canalisation d'égout endommagée

  1. N'oubliez pas non plus les lourdes amendes qui vous attendent en cas de violation de la zone de sécurité des eaux usées.

Par conséquent, si vous êtes proche de l'endroit où vous prévoyez d'effectuer des travaux d'excavation ou de construction, remarquez une trappe marquée d'un «K», contactez ensuite l'organisation appropriée, qui peut être un institut de projet, des administrations locales, des fiducies Vodokanal, pour obtenir un plan de communication technique et l'autorisation de mener les activités prévues.

Les instructions suivantes décrivent vos obligations, auxquelles vous devez vous conformer après avoir lu toute la documentation et obtenu l’admission:

  • Se conformer strictement à toutes les règles et réglementations nécessaires;
  • Conserver toutes les structures d'ingénierie du système d'égout intactes;
  • Arrêtez le travail et prenez les précautions appropriées si vous constatez des incohérences dans la documentation reçue;
  • Il est temps de se débarrasser des ordures et, en hiver, de la neige et de la glace, afin de garantir le libre accès au pipeline;
  • Démontrer la livraison de l'objet au représentant officiel de l'organisation qui a délivré le permis pour effectuer le travail.

Règlements officiels

Couverture d'un document contenant les codes et règlements du bâtiment de la Fédération de Russie

Les exigences générales se trouvent dans la documentation indiquée dans le diagramme suivant:

SNiP réglementant le respect de la zone de protection des égouts

Dans le même temps, vous devez savoir que pour chaque région, la zone de sécurité des égouts pluviaux définie par SNiP et par ménage est régulée en fonction des particularités des conditions locales.

En situation standard, tout dépend du diamètre des tuyaux: