À propos de l'application dans le calcul du paiement pour les utilitaires de compteurs internes

La procédure de règlement en cas de différence négative entre les lectures de l'unité de commande et les volumes de consommation directement dans les locaux de la MCD?

La réponse

Conformément au paragraphe 46 du Règlement n o 354, les frais de services publics pour les besoins résidentiels généraux ne sont pas facturés si les relevés du compte de résultat pour cette période de facturation sont inférieurs à la somme des volumes de consommation dans tous les locaux résidentiels et non résidentiels du MKD.

Selon le paragraphe 47 du Règlement n o 354, le volume de la ressource communale du montant de la différence formé est l'exécutant doit:

a) répartir entre tous les locaux d'habitation (appartements) proportionnellement à la taille de la superficie totale de chaque local résidentiel (appartement) ou au nombre de personnes vivant dans chaque lieu d'habitation (appartement);

b) le volume d'unités d'habitation consommées directement dans chaque bâtiment d'habitation doit être réduit à une fraction du volume de la différence résultante (obtenu à la suite de la répartition décrite au paragraphe a)), jusqu'à zéro et, sur cette base, calculer le montant des factures de services publics directement fournies au logement chambre (appartement). Si le volume de retrait dépasse le volume de consommation au cours de la période de facturation, l'excédent de ressource utilitaire n'est pas transféré à la période de facturation suivante et n'est pas pris en compte lors du calcul des frais dans la période de facturation suivante.

Ainsi, en cas de période négative dans la période de facturation, il existe une différence négative entre le volume du / des s / s, déterminé (s) sur la base des lectures de l'unité de commande, et le volume total de consommation de l'unité directement dans les locaux résidentiels et non résidentiels de la MCD, le montant du paiement pour les locaux d'habitation des consommateurs sera réduit à à zéro seulement ce mois-ci; le reste n'est pas transféré au mois suivant (le montant de la taxe due le mois prochain n'est pas réduit).

Question

Selon les articles 44 et 47 du Règlement n o 354, le volume «plus» destiné aux besoins généraux de la maison est réparti entre les consommateurs proportionnellement à la superficie de leurs locaux, «négatif» proportionnellement à la superficie (en termes de chauffage) ou proportionnel au nombre de personnes (alimentation en eau chaude et en eau froide, évacuation des eaux, drainage)., approvisionnement en gaz). Sur la base de la logique que les concepteurs de cette norme ont prévue pour un tel ordre, pourquoi les économies réalisées sur l'alimentation en eau froide, en eau chaude et en électricité sont-elles réparties par nombre d'habitants, et non par zone ou consommation, par exemple?

La réponse

La différence plus entre le volume de ressources de services publics, déterminé sur la base des lectures de l'UAP, et le volume de services consommés dans des locaux résidentiels et non résidentiels, est bien le volume de services publics consommés pour le maintien de la propriété commune (ODN), dont les coûts sont sujets à une répartition entre les consommateurs proportionnellement à la superficie totale des locaux.. Une différence négative entre le volume de ressources de services publics, déterminé sur la base des lectures de l'UAP, et le volume de services consommés dans des locaux résidentiels et non résidentiels, est uniquement associée à une surestimation du volume estimé des services publics dans les locaux, qui dépend du nombre de résidents. En conséquence, les «économies» sur les services d’approvisionnement en eau froide, d’alimentation en eau chaude et d’alimentation électrique consommés dans des locaux résidentiels et non résidentiels ne peuvent pas être mentionnées dans le Règlement n o 354 comme le volume des services publics consommés dans le DCF. Etant donné que les normes de consommation pour les services de distribution d’eau chaude, d’alimentation en eau froide et d’alimentation en électricité sont définies par personne, les «économies» ainsi générées sont réparties entre les consommateurs proportionnellement au nombre de résidents, y compris appareils de mesure individuels installés.

Question

Calcul de l'ODN: au cas où le débit de l'unité d'alimentation coïncide avec le débit de la déclaration de rentabilité, il en résulte que l'ODN = 0. Dois-je charger UN?

La réponse

Si le volume de services publics fournis pendant la période de règlement pour les besoins résidentiels généraux est égal à zéro, le paiement correspondant aux types de services publics fournis pour les besoins généraux du ménage n'est pas comptabilisé pour cette période de règlement.

Question

Si, au cours du mois en cours, la dépense OPU = 0 et que la consommation du dernier mois est transmise conformément à l'ICS, l'ODN est une valeur négative. Est-il nécessaire de réduire la consommation individuelle?

La réponse

Non En vertu du Règlement n o 354, les consommateurs sont tenus de présenter des preuves à l’entrepreneur, au plus tard le 26e jour du mois en cours. S'ils ne l'ont pas encore fait, le montant des honoraires pour services fournis au consommateur dans des locaux résidentiels (non résidentiels) au cours de la période en cours est calculé sur la base du volume mensuel moyen de consommation de services, déterminé de la manière prescrite au paragraphe 59 du Règlement no 354.

En d’autres termes, le témoignage de l’I & P, présenté par le consommateur au cours de la période en cours (par exemple, en septembre) pour la période précédente (août) lorsqu’il a été facturé pour la période en cours (pour laquelle les lectures de l’UAP = 0) n’est pas pris en compte. Étant donné que l'approvisionnement en ressources communales à l'ICD au cours de la période en cours (septembre) n'a pas été effectué, le montant du paiement à / de tous les consommateurs (y compris le consommateur qui a présenté inutilement le témoignage de l'ITS pour la période précédente (août)) pour la période actuelle (septembre) sera de 0. En conséquence, une différence négative entre les lectures du compte de résultat et le volume total de consommation individuelle de k / an pour la période en cours (septembre) ne se produit pas. Dans ce cas, le témoignage du TSI qui n’a pas été soumis à temps par le consommateur sera pris en compte dans le calcul du montant du paiement pour la période ultérieure (octobre), si les dernières indications du TSI sont présentées à l’entrepreneur dans le délai prescrit (avant le 26 octobre). En cas de présentation tardive des preuves du CSP au cours de la période suivante (le 26 octobre ultérieurement), ces lectures ne sont pas prises en compte et le montant du paiement pour octobre est à nouveau déterminé en fonction de la consommation mensuelle moyenne et ainsi de suite jusqu'à ce que le consommateur transmette les lectures du CSP à l'entrepreneur en temps voulu ou jusqu'à l'exécuteur de la vérification régulière ou extraordinaire du témoignage de l'ICS (notre nouvelle édition).

Question

Par exemple, la taille de l'ODN à la maison était négative, on a obtenu -0,5 cube par personne. M. Famille de 3 personnes. La taille de leur ODN était de -1,5 cu. m, et leur consommation totale basée sur le témoignage du TIP était de 1 cu. Est-il exact que, par conséquent, nous effectuons un retrait d’un montant de 1 cu. m (c’est-à-dire que le paiement était égal à 0) et le solde de 0,5 mètre cube. m le mois prochain n'est pas toléré?

La réponse

Oui c'est vrai. Conformément à l'article 47 du Règlement no 354, si le volume d'une ressource communale attribuable à un consommateur du fait de la répartition de l'ODN entre consommateurs dépasse le volume de la ressource communale consommée dans une zone résidentielle, l'excédent de la ressource communale n'est pas transféré à la prochaine période de règlement et lors du calcul de la taille les frais de la période de facturation suivante ne sont pas pris en compte.

Comment distribuer un négatif pour l'électricité

En conséquence, les «économies» sur les services d’approvisionnement en eau froide, d’alimentation en eau chaude et d’alimentation électrique consommés dans des locaux résidentiels et non résidentiels ne peuvent pas être mentionnées dans le Règlement n o 354 comme le volume des services publics consommés dans le DCF. Etant donné que les normes de consommation pour les services de distribution d’eau chaude, d’alimentation en eau froide et d’alimentation en électricité sont définies par personne, les «économies» ainsi générées sont réparties entre les consommateurs proportionnellement au nombre de résidents, y compris appareils de mesure individuels installés. Question Calcul de l'ODN: au cas où le débit de l'unité d'alimentation coïncide avec le débit de la déclaration de rentabilité, il en résulte que l'ODN = 0. Dois-je charger l'ODN? Réponse: Si le volume de services publics fournis pendant la période de règlement pour les besoins résidentiels généraux est égal à zéro, le paiement correspondant au type de services publics fournis pour les besoins généraux du ménage n’est pas comptabilisé pour cette période de règlement.

Calcul d'un pour l'électricité dans un immeuble

À propos de l'application dans le calcul du paiement pour les utilitaires de compteurs internes

En cas de présentation tardive des preuves du CSP au cours de la période suivante (le 26 octobre ultérieurement), ces lectures ne sont pas prises en compte et le montant du paiement pour octobre est à nouveau déterminé en fonction de la consommation mensuelle moyenne et ainsi de suite jusqu'à ce que le consommateur transmette les lectures du CSP à l'entrepreneur en temps voulu ou jusqu'à l'exécuteur de la vérification régulière ou extraordinaire du témoignage de l'ICS (notre nouvelle édition). Question Par exemple, la taille de l'APT à la maison était négative, par personne elle était de -0,5 mètres cubes. M. Famille de 3 personnes. La taille de leur ODN était de -1,5 cu.
m, et leur consommation totale basée sur le témoignage du TIP était de 1 cu. Est-il exact que, par conséquent, nous effectuons un retrait d’un montant de 1 cu. m (c’est-à-dire que le paiement était égal à 0) et le solde de 0,5 mètre cube. m le mois prochain n'est pas toléré? La réponse est oui, d'accord.

Liveinternetliveinternet

La consommation d'énergie réglementaire est une composante du calcul de l'ODN et est fixée par les autorités régionales. En conséquence, les coûts engendrés par une consommation d'électricité supérieure à la norme incomberont à la société de gestion de l'organisation. Si le volume d'ODN est négatif Une valeur d'ODN nulle ou négative peut être ajoutée si le volume consommé sur le compteur de mesure commun est égal ou inférieur au volume récapitulé conformément aux indications de chaque appareil de mesure.

L'un est l'électricité. mon argent est allé à un voisin.

Il est strictement défini par l’article 36 p.1 du code du logement de la Fédération de Russie et comprend tous les locaux d’un immeuble d’appartements à usage général, à l’exclusion des appartements:

  • cages d'ascenseurs et cabines,
  • couloirs et atterrissages,
  • les planchers techniques, les greniers, les toits et les sous-sols,
  • des terres sous la maison et les infrastructures environnantes, comme une aire de jeux près de la maison.

La plupart des immeubles d'habitation sont déjà équipés de dispositifs de mesure à domicile permettant d'utiliser les ressources des services publics (électricité, eau et chauffage). Dans de nombreux appartements, il existe des compteurs individuels, selon lesquels les locataires témoignent et des frais de service sont facturés. En fait, les besoins généraux de la maison sont la différence entre les lectures de la maison générale et des appareils individuels.

Comment en calculer un. clarification "sur les doigts"

Consommation par personne: conflits de distribution

La formule sera la suivante: Vi od.5 = N un × S ои × (Si ∕ S on), où:

  • N un - la norme de consommation fixée par les autorités du sujet de la Fédération de Russie;
  • S ои - la superficie totale de tous les biens communs;
  • Si est la zone de l'appartement;
  • S environ - la superficie totale des appartements de la maison (résidentiels et non résidentiels).

Après avoir calculé la part d'électricité consommée par l'ODN de chaque propriétaire d'un logement, la société de gestion l'ajoute aux relevés des compteurs individuels, s'ils sont installés, ou à la norme, et l'indique dans le récépissé des services rendus. Qui devrait changer le compteur d'électricité sur le palier en 2017 Dans la plupart des maisons, des compteurs électriques prenant en compte la consommation d'énergie d'un appartement séparé sont installés dans des panneaux spécialement équipés situés sur les sites d'atterrissage. Tous les appareils n’étant pas éternels, le compteur peut éventuellement tomber en panne et doit être remplacé.

Forum Burmistr.ru - forum sur le logement et les services communaux (gestion des appartements)

Dans le même temps, pour la distribution d’eau froide, d’alimentation en eau chaude, d’assainissement, d’alimentation en électricité et en gaz, la distribution ne devrait pas être fonction de la taille des locaux, mais du nombre de personnes vivant réellement. Par exemple, supposons que le débit d’un compteur d’eau froide commun soit de 1 000 mètres cubes, tandis que la consommation totale d’appartement est de 1 200 mètres cubes. Si le nombre total de personnes vivant réellement dans la maison est de 800 personnes, la norme calculée sera de 200/800 = 0,25 mètre cube / personne.

L'électricité une à une: calcul et économies

Support View of Avos de 4,12 millions (+1140 in. Day) agendas mardi 8 juillet 2014 à 11h25 dans la citation. ”Valeur négative de ONE! Comment cela se peut-il? »- Un chiffre négatif dans la colonne« Le volume du service d'alimentation en réseau chez ODN »ne peut exister que si la quantité d'électricité calculée en consommation dans les locaux résidentiels et non résidentiels dépasse la quantité d'électricité enregistrée par la CPU. Par exemple, en mai, selon les indications de la KPU, un immeuble d'habitation consommait 10 000 kWh et la somme des volumes de consommation individuelle dans les appartements s'élevait à 10 500 kWh. Dans ce cas, la quantité d'ODN - moins 500 kWh. - L'ODN négatif est réparti entre les résidents proportionnellement au nombre de personnes enregistrées dans le logement et non proportionnellement à la superficie.
Et si personne n'est enregistré dans l'appartement, le montant négatif de l'ODN n'est pas déduit de la consommation individuelle.

L'électricité sur un: comment réduire?

MCD? Réponse Conformément au paragraphe 46 du Règlement no 354, les frais de services publics pour les besoins résidentiels généraux ne sont pas facturés si les relevés du compte de résultat pour cette période de facturation sont inférieurs à la somme des volumes de consommation dans tous les locaux résidentiels et non résidentiels du MKD. Selon le paragraphe 47 du Règlement n o 354, l’artiste doit: a) répartir entre tous les locaux résidentiels (appartements) proportionnellement à la superficie totale de chaque local résidentiel (appartement) ou au nombre de personnes vivant dans chaque local résidentiel (appartement) ; b) le volume d'unités d'habitation consommées directement dans chaque bâtiment d'habitation doit être réduit à une fraction du volume de la différence résultante (obtenu à la suite de la répartition décrite au paragraphe a)), jusqu'à zéro et, sur cette base, calculer le montant des factures de services publics directement fournies au logement chambre (appartement).
La formule de calcul sera alors: Vi odn = (V on - Σu Vu doux - --v Vv résidentiel.n. - u Vw living.n. - V cr) × (Si ∕ S environ), où:

  • V environ - indications du compteur général;
  • Vu nek - la quantité d'électricité consommée dans des locaux non résidentiels;
  • Vv vécu.n - consommation de l'appartement, pas équipé de compteurs individuels;
  • Vw lives.p - consommation de l'appartement, équipée de comptoirs individuels;
  • Vcr - la quantité d'énergie utilisée par les services publics pour la production de chauffage et d'eau chaude (dans les maisons qui ne sont pas équipées de la fourniture centralisée de ressources appropriées);
  • Si est la zone de l'appartement;
  • S environ - la superficie totale de tous les appartements de la maison.

Sur la base de la formule, il est clair que chaque propriétaire d'appartement paie l'ODN proportionnellement à la superficie de son appartement dans la maison totale.

Une distribution négative

La pratique consistant à introduire des règlements pour les services publics pour les besoins de l'ensemble de la maison (ONE) (Partie 5 - Consommation négative par ODN)

Si une consommation négative est générée pour un service public sur le réseau ODN

Parfois, une situation se présente lorsque la quantité de consommation pour un service public déterminé pour les besoins de l’ensemble de la maison au cours d’un mois donné est négative. En d'autres termes, la taille de la consommation sur un comptoir commun est inférieure à la consommation des appartements (réelle et réglementaire). En pratique, cette situation se présente réellement et c'est en général normal.

Dans ce cas, selon la 354e résolution, la différence qui en résulte doit être retournée aux consommateurs.

En pratique, il existe deux façons de calculer le montant à rembourser.

1. Consommation négative du service chez ODN

C'est la manière la plus facile et la plus naturelle. Dans ce cas, la dépense de l'ODN est définie comme négative, ce qui entraîne des montants d'accumulation négatifs dans les lignes de recettes correspondantes.

2. Réduction de la consommation pour le service correspondant (consommation d'appartement) - méthode prévue dans le règlement

Le décret n ° 354 (p. 46 et 47) définit une procédure différente pour les règlements en l'espèce, à savoir qu'il est proposé de réduire la quantité de la ressource communale correspondante dépensée dans un appartement du montant de la différence de correction. En même temps, la distribution d’eau froide, la distribution d’eau chaude, les égouts, la distribution d’électricité et de gaz ne doivent pas être de la taille des locaux, et par le nombre de personnes vivant réellement.

Par exemple, supposons que le débit d’un compteur d’eau froide commun soit de 1 000 mètres cubes, tandis que la consommation totale d’appartement est de 1 200 mètres cubes. Si le nombre total de personnes vivant réellement dans la maison est de 800 personnes, la norme calculée sera de 200/800 = 0,25 mètre cube / personne.

Laisser la consommation de dosage individuel d'eau froide est de 5 mètres cubes. Ensuite, pour le paiement sur la ligne "Alimentation en eau froide", 4,75 mètres cubes seront facturés, ainsi que sur la ligne "Eau froide à ODN" - 0.

Notez également que si le montant de la distribution à renvoyer est supérieur à la consommation d'un mois donné, 0 est facturé pour le service correspondant et la différence résultante n'est pas prise en compte et n'est pas compensée.

Pour les services d’épuration, étant donné que le calcul est basé sur la somme des indications d’eau froide et d’eau chaude, l’ajustement est effectué séparément pour la composante eau froide et eau chaude. Cela signifie que si, par exemple, le débit d'eau froide dans l'ONE est négatif et que le débit d'eau chaude dans l'ODN est supérieur à zéro, le débit sera réduit pour le service de drainage d'appartement pour la correction de l'eau froide et la taxe sera calculée uniquement. la consommation d'eau chaude chez ONE.

Une distribution négative

Depuis le 1er janvier 2017, en raison de modifications de la législation sur le logement, y compris du Règlement n ° 354, dans un immeuble à appartements géré par une société de gestion, et que le fournisseur de services publics est un fournisseur de ressources, la structure des frais de services publics a changé: pour les consommateurs de services publics ces immeubles sont exclus paiement pour les services publics consommés sur l'ODN. Dans le même temps, le Règlement n o 124 définit la procédure selon laquelle l’organisme fournisseur de ressources, qui est l’exécutant des services publics dans les immeubles à appartements, vend des ressources de services publics fournies aux immeubles d’appartements dans le cadre de deux types de contrats de fourniture:

̶ conclues avec les propriétaires des locaux dans un immeuble d'habitation contenant les conditions pour la fourniture de services publics (clause “c” de la clause 9 et clauses de “g”, “e”, “e” clause 17 du Règlement n ° 354);

̶ conclu avec l'organisme gestionnaire chargé de la vente des services publics utilisés pour l'entretien d'un bien commun dans un immeuble à appartements (paragraphe 1, paragraphe 2, paragraphe 21.1 du Règlement n ° 124)

En conséquence, le volume de ressources de services publics fournies par l’organisme fournisseur de ressources à l’immeuble est divisé en deux parties pour chaque période de calcul:

En termes de volume de services publics fournis dans un immeuble à appartements, à la charge des consommateurs de services publics;

En termes de volume des ressources communales utilisées pour l'entretien des biens communs d'un immeuble à appartements (précédemment comptabilisé en tant que volume des services publics consommés dans le FPA), à charge de l'organisme gestionnaire.

Comme défini PP. «A», paragraphe 21.1 du Règlement no 124, la détermination de la quantité de ressources de services publics devant être achetée par les organismes de gestion au cours de chaque période de règlement dépend directement du volume de services de services publics consommés dans l'immeuble pendant la période de règlement correspondante.

Comme les règles n ° 354 dans leurs cas obligent le prestataire de services publics à recalculer les volumes de services publics consommés dans des locaux d'habitation distincts au cours des périodes comptables écoulées, il en résulte une diminution ou une augmentation correspondante de la différence entre les volumes de ressources de services publics mesurés par l'UAP et consommés dans les locaux la maison dans la période comptable pour laquelle des recalculs sont faits.

Dans le cas de la détermination du volume de services publics et de ressources de services publics dans un immeuble équipé d’une unité de contrôle, il est évident qu’une modification du volume de services de services publics consommés dans les locaux d’un immeuble entraîne indubitablement une modification correspondante de la quantité de ressources de services publics utilisées pour entretenir la propriété commune d’un immeuble.

Ainsi, sur la base de la procédure de détermination du volume de services publics établie par la règle n ° 354, lors de la détermination du volume de ressources de services publics selon la formule indiquée aux paragraphes. "A" p.21.1 du Règlement n ° 124, l'organisme fournisseur de ressources est obligé de calculer l'indicateurPORTRAIT prendre en compte le volume de services publics que les consommateurs consomment au cours de chaque période de règlement selon la procédure de détermination établie par le Règlement n o 354, et donc en tenant compte des nouveaux calculs des volumes de services effectués par l'organisme fournisseur de ressources en tant que fournisseur de services, pour la période de règlement correspondante, y compris dans les cas où une telle période de facturation est réputée s'être passée par rapport à la période de facturation au cours de laquelle le nouveau calcul est effectué.

En conséquence, siPORTRAIT toute période de règlement a été déterminée sur la base du volume de services publics qui, lors de périodes de règlement ultérieures, sont susceptibles de changer conformément au Règlement n o 354, ces changements devraient être pris en compte aux fins du recalcul (ajustements)Un dans les périodes de facturation correspondantes.

Depuis le 1 er janvier 2017, la différence entre le volume de ressources des services publics fournis à un immeuble d'habitation et mesurée par l'UAP, et consommée dans des chambres d'un immeuble à appartements ne peut pas être prise en compte dans les transactions avec les consommateurs de services publics, et est en outre soumise à paiement en vertu d'un autre contrat de fourniture de ressources conclu avec l'organisme de gestion, conditions relatives au recalcul des volumes de ressources de services publics consommés pour le maintien de la propriété commune, en raison du recalcul des volumes de services publics Produit organisation resursosnabzhayuschey - exécuteur des services publics dans les cas prévus dans les règles pour le numéro 354, devraient être inclus dans le contrat de resursosnabzheniya ODN.

Si la disposition relative au recalcul des volumes de ressources de service public ne figure pas dans le contrat de fourniture de ressources pour ODN, l’organisation gérante ou celle qui fournit les ressources a le droit de demander à la partie adverse de prendre en compte les résultats de ces recalculs en fonction de l’utilisation de la formule de calcul indiquée au paragraphe a. des informations fiables sur le volume de services publics consommés par les consommateurs dans un immeuble d'appartements au cours d'une période de facturation donnée. Ainsi, la partie qui demande un nouveau calcul assure la détermination des obligations de l’organisation gestionnaire vis-à-vis de l’organisation fournissant les ressources en ce qui concerne le paiement de quantités fiables de ressources de services publics consommées lors du maintien de la propriété commune dans un immeuble.

Les modifications du volume et du coût des ressources de services publics fournis dans le cadre d’un contrat de fourniture de ressources pour un ODN lié à des périodes de règlement antérieures doivent être prises en compte dans les lois de rectification des actes de fourniture de ressources de services publics émises par l’organisme fournisseur et gestionnaire pour les périodes de règlement antérieures correspondantes.

(Une explication détaillée sur cette question, ainsi que sur la procédure d’élaboration des actes correctifs, des factures de correction et des conséquences de la taxation de la TVA dans les SIF et les MA - présentée dans le magazine Zhilkomaudit n ° 2-2017)

Le calcul de l'ODN de l'électricité dans un immeuble

Dans un immeuble à appartements, le confort de vie dépend non seulement de la chaleur et de la luminosité de l'appartement. Le chauffage et l'éclairage nécessitent également divers locaux techniques, des espaces communs et des ascenseurs. Le coût de cette opération est attribué aux besoins généraux de la maison et incombe aux propriétaires d'appartements dans un immeuble résidentiel. Avant 2017, dans les reçus de paiement des factures de services publics, nous voyions les montants de FRA, mais les législateurs ont proposé de transférer ces coûts dans la catégorie des paiements pour l'entretien des locaux résidentiels. Nous avons essayé de savoir comment le calcul de l'ODÉ d'énergie électrique avait changé avec l'avènement de la nouvelle année et s'il était possible de les économiser.

Comme mentionné précédemment, le paiement pour ODN à partir du 1er janvier 2017 a été déplacé dans la catégorie des dépenses pour le maintien de la propriété commune, ce qui signifie que la ligne ODN dans le reçu devrait disparaître. Définissons maintenant ce qu'est la propriété de propriété commune. Il est strictement défini par l’article 36 p.1 du code du logement de la Fédération de Russie et comprend tous les locaux d’un immeuble d’appartements à usage général, à l’exclusion des appartements:

  • cages d'ascenseurs et cabines,
  • couloirs et atterrissages,
  • les planchers techniques, les greniers, les toits et les sous-sols,
  • des terres sous la maison et les infrastructures environnantes, comme une aire de jeux près de la maison.

La plupart des immeubles d'habitation sont déjà équipés de dispositifs de mesure à domicile permettant d'utiliser les ressources des services publics (électricité, eau et chauffage). Dans de nombreux appartements, il existe des compteurs individuels, selon lesquels les locataires témoignent et des frais de service sont facturés. En fait, les besoins généraux de la maison sont la différence entre les lectures de la maison générale et des appareils individuels. Pour les propriétaires qui n'ont pas de compteur dans l'appartement, ARF est réparti en fonction du rapport de la superficie de l'appartement à la surface habitable totale de la maison.

Qu'est-ce que ONE pour l'électricité?

Les lampes qui éclairent les zones communes précédemment citées dans et autour de la maison consomment une certaine quantité d’électricité. Le même ascenseur et autres communications qui sont en usage obschedomovomu. Bien sûr, ce sont des dépenses et pour l’année, elles sont loin d’être modestes. Ces ODN sont distribués à tous les propriétaires des zones résidentielles de la maison.

Auparavant, l'organisation communale, dans la direction de laquelle la maison était située, pouvait fournir UN à l'électricité, en soustrayant l'énergie consommée par les compteurs d'appartements individuels et les indications relatives à toute la maison. Il n'a pas été possible de vérifier si chaque propriétaire était facturé correctement sur l'ARF. Et là, il était permis d’être un peu sournois, ou plus simplement, une arnaque pour l’organisation dirigeante.

Depuis le 1er janvier 2017, l'unité d'alimentation en électricité a été transférée au service du logement et des normes strictes ont été introduites, selon lesquelles il est possible de facturer les ressources utilisées par le ménage. Ils sont calculés et sont proches des besoins réels. Une telle mesure a permis non seulement de sortir de l'ombre les revenus des entreprises de services publics, qui offraient malhonnêtement aux résidents des locataires de SAO excessives, mais de les inciter à une comptabilité, un contrôle et une économie plus stricts des ressources.

Normes ONE pour l'électricité dans différentes régions:

Vous trouverez ci-dessous des informations donnant les chiffres exacts de l’électricité pour le POI (composition du bien commun dans un immeuble). Choisissez votre ville, téléchargez les documents (prenez la figure de la norme), puis calculez l'ODN en utilisant la formule ci-dessous.

  • Région de Moscou - immeubles d'habitation avec ascenseurs - 0,61; immeubles d'appartements sans ascenseurs - 2.88
  • Région de Léningrad (Saint-Pétersbourg) - téléchargement
  • Nizhegorodskaya Oblast - Téléchargement
  • Région de Sverdlovsk - Télécharger
  • Région d'Omsk - téléchargement
  • Région de Tomsk - téléchargement
  • Région de Novosibirsk - téléchargement
  • Région de Lipetsk - téléchargement
  • Région de Yaroslavl - téléchargement
  • Respublika Tatarstan Kazan - Téléchargement
  • Respublika Adygeya - téléchargement
  • Région de Krasnodar - téléchargement

Comment calculer l'ODN dans un immeuble de grande hauteur sur le comptoir

La formule de calcul de l'ODN est très simple. Basé sur toutes les zones communes de la maison, les zones résidentielles et le tarif de l’électricité utilisée dans une région donnée.

Dans l’idéal, la maison devrait être équipée d’un dispositif de mesure de l’électricité commun et de compteurs individuels installés dans chaque appartement. La formule de calcul sera alors:

  • V environ - indications du compteur général;
  • Vu nek - la quantité d'électricité consommée dans des locaux non résidentiels;
  • Vv vécu.n - consommation de l'appartement, pas équipé de compteurs individuels;
  • Vw lives.p - consommation de l'appartement, équipée de comptoirs individuels;
  • Vcr - la quantité d'énergie utilisée par les services publics pour la production de chauffage et d'eau chaude (dans les maisons qui ne sont pas équipées de la fourniture centralisée de ressources appropriées);
  • Si est la zone de l'appartement;
  • S environ - la superficie totale de tous les appartements de la maison.

Sur la base de la formule, il est clair que chaque propriétaire d'appartement paie l'ODN proportionnellement à la superficie de son appartement dans la maison totale.

La consommation d'énergie réglementaire est une composante du calcul de l'ODN et est fixée par les autorités régionales. En conséquence, les coûts engendrés par une consommation d'électricité supérieure à la norme incomberont à la société de gestion de l'organisation.

Si la quantité d'ODN est négative

Une valeur ODN nulle ou négative peut survenir si le volume consommé par un compteur de comptage principal à domicile est égal ou inférieur au volume récapitulé en fonction des indications de chaque dispositif de comptage. Cela peut arriver lorsque des appareils ne sont pas installés dans plusieurs appartements d'un immeuble et qu'ils paient conformément aux normes. Dans le même temps, leur consommation réelle est bien moindre.

Le fournisseur est obligé de recalculer la différence négative d'ODN du service public en le divisant entre les appartements résidentiels. Cela prend une valeur proportionnelle à la personne vivant dans un appartement particulier ou à la taille de la surface totale. Cette procédure est spécifiée à l'art. 354 décret du gouvernement.

Ainsi, après avoir trouvé dans le reçu une valeur négative pour un service public, par exemple l’électricité, on peut en conclure que la charge a été recalculée en tenant compte de la valeur négative de l’ODN.

Par exemple, la différence entre le compteur d'électricité général et la somme des compteurs d'appartement était de 130 kW / h. Le nombre total de résidents dans la maison a enregistré 150 personnes. La différence est répartie de la manière suivante: -130 / 150 = -0,87 kW / h. Dans l'appartement où 2 personnes sont enregistrées ce mois-ci ont consommé 100 kW / h. À la suite d'un nouveau calcul, la quantité d'énergie consommée sera réduite de 2,61 kW / h.

Que faire s'il n'y a pas de comptoir

En l’absence d’un dispositif de mesure de l’électricité domestique commun, le calcul est effectué en tenant compte des normes. La formule sera la suivante:

  • N un - la norme de consommation fixée par les autorités du sujet de la Fédération de Russie;
  • S ои - la superficie totale de tous les biens communs;
  • Si est la zone de l'appartement;
  • S environ - la superficie totale des appartements de la maison (résidentiels et non résidentiels).

Après avoir calculé la part d'électricité consommée par l'ODN de chaque propriétaire d'un logement, la société de gestion l'ajoute aux relevés des compteurs individuels, s'ils sont installés, ou à la norme, et l'indique dans le récépissé des services rendus.

Qui devrait changer le compteur d'électricité sur le palier en 2017

Dans la plupart des maisons, des compteurs électriques, qui prennent en compte la consommation d'énergie d'un appartement séparé, sont installés dans des panneaux spécialement équipés situés sur les paliers. Tous les appareils n’étant pas éternels, le compteur peut éventuellement tomber en panne et doit être remplacé.

Chaque propriétaire d'appartement disposant d'un compteur sur le site doit savoir que le remplacement est effectué par la société de gestion. Dans l'état de chaque organisation de logement devrait être un spécialiste qui a le droit de procéder à une inspection et une installation électriques. Après avoir détecté un dysfonctionnement du doseur ou un sceau déchiré, vous devez en informer votre société de gestion. Il vérifiera, remplacera et scellera le nouvel appareil.

Cependant, il ne s’agit pas d’un dispositif de mesure pour toute la maison, mais d’un dispositif individuel, et le coût de son remplacement est à la charge du propriétaire du logement. Par conséquent, dans l'appartement privatisé, le consommateur paie pour le remplacement, et dans la municipalité - la municipalité.

Et pour terminer, je voudrais noter que la majeure partie de la NFR pour l’électricité, presque la moitié, concerne le coût de l’éclairage des entrées et du territoire à proximité de la maison. Vous trouverez ci-dessous des coûts dégressifs pour divers équipements, par exemple des pompes fournissant de l’eau chaude et du chauffage aux systèmes de la maison 24 heures sur 24, ainsi que des ascenseurs. Et les coûts en énergie pour la connexion des équipements électriques utilisés pour les réparations sont tout à fait insignifiants, mais également nécessaires.

Vidéo: Nouvelles règles pour calculer les besoins en entretien général

Des questions? Découvrez comment résoudre exactement votre problème - appelez la hotline dès maintenant ou écrivez à un consultant ci-dessous.

+7 (812) 509-60-42 (Saint-Pétersbourg)

Accumuler un négatif

Notre société de gestion est confrontée au problème de la facturation négative ONE. Si j'ai bien compris, le recalcul d'ODN n'est pas effectué et l'ODN négatif n'est pas chargé et équivaut à zéro. Est-ce vrai? En vertu du contrat, l'accréditation est effectuée par l'ERCC. Ce sont des ODN négatifs distribués par des comptes personnels. Comment correctement et à quelle lettre de la loi je peux me référer, de sorte qu'ils ne facturent pas UN négatif.

4 réponses à une question d'un avocat de 9111.ru

S'ils facturent ONE négatif sur leurs comptes personnels, il s'agit alors d'un retour d'enrichissement sans cause au sens de l'art. 1102 du code civil de la Fédération de Russie:

"Une personne qui a acquis ou sauvé le bien (acquéreur) aux frais d'une autre personne (la victime) sans le fondement d'une loi, d'actes juridiques ou d'une transaction doit restituer à ce dernier le bien acquis ou sauvé injustement (enrichissement sans cause)."

Parce que vous ne gagnez pas ERCC.

Cela signifie que quelque chose ne va pas avec les lectures de l'instrument.

Voir le paragraphe 47 du Règlement.

Règles applicables à la fourniture de services publics aux propriétaires et aux utilisateurs d'immeubles dans des immeubles à appartements et des immeubles d'habitation

(approuvé par décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 6 mai 2011 n ° 354)

47. Dans le cas spécifié à la clause 46 des présentes règles, le volume de la ressource communale correspondant au montant de la différence formé est le lieu d'exécution:

b) réduire le volume d'une ressource communale similaire déterminée pour le consommateur dans les locaux d'habitation pour cette période de décompte conformément au paragraphe 42 du présent règlement, jusqu'à le ramener à zéro du volume de la ressource communale allouée lors de l'attribution au logement (appartement) et utiliser le résultat obtenu; une telle diminution du volume de la ressource communale lors du calcul du montant de la redevance du consommateur pour le type de service public fourni au logement (appartement) pour cette période de règlement. Si le volume d’une ressource communale comptabilisé par un consommateur à la suite d’une distribution conforme à la clause a) de la présente clause dépasse le volume de ressource communale déterminé pour le consommateur conformément à la clause 42 des présentes règles, la ressource communale excédentaire pour la période de règlement suivante n’est pas: transféré et lors du calcul de la taxe dans la période de facturation suivante n’est pas pris en compte.

Elena Igorevna, vous êtes obligé de facturer un ONE négatif et de le rembourser en trop. L'ODN négatif est formé en raison de l'absence de lectures rapides de certains doseurs individuels et calculé conformément à la norme. Un ONE négatif est le même recalcul.

Décret gouvernemental du 06.05.2011 N ° 354 (éd. 04.09.2015) "sur la fourniture de services publics aux propriétaires et aux utilisateurs de locaux dans des immeubles d'appartements et de bâtiments résidentiels" (ainsi que le "Règlement relatif à la fourniture de services de services publics aux propriétaires et aux utilisateurs de locaux d'immeubles à logements et de logements maisons ")

40. Le consommateur de services publics dans un immeuble (sauf un service de chauffage), quelle que soit la méthode choisie pour gérer un immeuble dans le cadre de la facture de services publics, paie séparément les services fournis au consommateur dans des locaux résidentiels ou non résidentiels et les frais de services publics. services consommés au cours de l’utilisation de la propriété commune dans un immeuble d’appartements (ci-après «services collectifs fournis pour les besoins généraux du ménage»)

46. ​​Le paiement pour le type correspondant de service public fourni pendant la période de règlement pour les besoins généraux du ménage n'est pas facturé au consommateur si, lors du calcul du volume de service fourni pour la période de règlement, il est établi que le volume de la ressource est déterminé à partir d'indications collectives ( pour un appareil comptable commun pour cette période comptable, inférieure à la somme des volumes du type correspondant de services d'utilité publique déterminés conformément aux paragraphes 42 et 43 du présent règlement pour cette période de règlement, les consommateurs de tous les locaux résidentiels et non résidentiels, et déterminés conformément au paragraphe 54 des présentes règles, les volumes du type de ressource de service public utilisé par le contractant pour cette période de règlement dans la production indépendante de services publics de chauffage et (ou) de production d'eau chaude.

47. Dans le cas spécifié à la clause 46 des présentes règles, le volume de la ressource communale correspondant au montant de la différence formé est le lieu d'exécution:

a) répartis entre tous les locaux d'habitation (appartements) proportionnellement à la taille de la superficie totale de chaque local résidentiel (appartement) - en relation avec le chauffage et la fourniture de gaz pour les besoins de chauffage, ou proportionnelle au nombre de personnes vivant de manière permanente et temporaire dans chaque local résidentiel (appartement) en relation de froid et de froid eau chaude, électricité, gaz pour la cuisine et (ou) le chauffage de l'eau;

b) réduire le volume d'une ressource communale similaire déterminée pour le consommateur dans les locaux d'habitation pour cette période de décompte conformément au paragraphe 42 du présent règlement, jusqu'à le ramener à zéro du volume de la ressource communale allouée lors de l'attribution au logement (appartement) et utiliser le résultat obtenu; une telle diminution du volume de la ressource communale lors du calcul du montant de la redevance du consommateur pour le type de service public fourni au logement (appartement) pour cette période de règlement. Si le volume d’une ressource communale comptabilisé par un consommateur à la suite d’une distribution conforme à la clause a) de la présente clause dépasse le volume de ressource communale déterminé pour le consommateur conformément à la clause 42 des présentes règles, la ressource communale excédentaire pour la période de règlement suivante n’est pas: transféré et lors du calcul de la taxe dans la période de facturation suivante n’est pas pris en compte.

L'acquisition d'ODN négatif est essentiellement un recalcul d'ODN.

Par conséquent, il n’existe pas de lettre de ce type interdisant l’accumulation de la lettre ONE négative, mais dans le Code pénal, vous devez comprendre les raisons de la formation de la lettre ONE négative.

L’une des raisons peut être l’acquisition d’ODN conformément à la norme de consommation alors que les résidents disposent de dispositifs de mesure individuels.

Votre code pénal est obligé de refuser le CO aux locataires ou de compenser les périodes futures.

Conformément au paragraphe 40 des «Règles régissant la fourniture de services publics aux propriétaires et aux utilisateurs d'immeubles dans des immeubles d'appartements et de bâtiments résidentiels», approuvées par le décret n ° 354 du 06.05.2011 du gouvernement de la Fédération de Russie. (ci-après dénommées les règles relatives à la fourniture de services publics), le consommateur de services publics dans un immeuble à appartements, quel que soit le mode de gestion choisi, dans le cadre de la facture de services publics, paie séparément les services fournis au consommateur dans des locaux résidentiels ou non résidentiels et les frais de services publics services consommés au cours de l’utilisation de la propriété commune dans un immeuble à appartements.

Conformément à l'article 36 du Code du logement de la Fédération de Russie, la structure de la propriété commune dans un immeuble à appartements comprend:

1) les pièces d’une maison donnée qui ne font pas partie d’appartements et qui sont destinées à desservir plus d’une pièce, y compris les paliers inter-appartements, les escaliers, les ascenseurs, les ascenseurs et autres mines, les couloirs, les planchers techniques, les greniers, les sous-sols dans lesquels se trouvent les services publics, desservant autrement plus d'une pièce de l'équipement de la maison (sous-sols techniques);

2) les autres locaux de cette maison qui n'appartiennent pas à des propriétaires individuels et qui sont destinés à répondre aux besoins sociaux et vitaux des propriétaires des locaux de cette maison, y compris des locaux conçus pour organiser leurs loisirs, leur développement culturel, la créativité de leurs enfants, leur éducation physique ainsi que des événements sportifs et assimilés;

3) les toits entourant les structures de soutien et non portantes de la maison, les équipements mécaniques, électriques, sanitaires et autres situés dans cette maison, à l'extérieur ou à l'intérieur des lieux et desservant plus d'une pièce;

4) le terrain sur lequel se trouve cette maison, avec des éléments de jardinage et d'aménagement paysager, d'autres objets destinés à la maintenance, à l'exploitation et à l'amélioration de cette maison et situés sur le terrain indiqué.

Dans le même temps, le paragraphe 44 des règles relatives à la fourniture de services publics a établi que le volume d’UA réparties entre les consommateurs ne peut pas dépasser le volume d’UA calculé sur la base des normes, à moins que l’assemblée générale des propriétaires des locaux ne décide de le distribuer intégralement. La procédure de règlement établie par cette clause ne s'applique pas aux cas dans lesquels l'exécutant d'un service public est une organisation fournissant des ressources.

Ainsi, la limitation du montant accumulé pour l'ODN (pas plus que selon la norme de consommation) n'est prévue que si l'organisation gérante soumet une ODE contre paiement, alors que l'organisation gérante paie elle-même pour un dépassement de l'ODN supérieur à la norme de consommation.

Les raisons de facturer un montant négatif d'ODN:

1) recalculs pour la consommation individuelle dans une plus grande mesure par rapport à ce qui avait été comptabilisé précédemment (en l'absence de lectures du compteur, les provisions sont établies conformément à la consommation quotidienne moyenne conformément au paragraphe 59 de la résolution du Gouvernement de la Fédération de Russie du 6 mai 2011, à la réception de lectures précises dispositif de mesure est le recalcul des charges sur la consommation réelle des services publics.):

2) lors du calcul de la consommation individuelle d'un service public selon la norme (en l'absence d'un dispositif de mesure individuel), en cas d'absence temporaire du consommateur dans le logement et de ne pas fournir la preuve de l'absence temporaire de documents à recalculer. En d'autres termes, la consommation réelle s'est élevée à zéro et la norme de consommation établie par le consommateur est prise en compte dans le calcul de l'ODN.

3) en cas de révélation des faits de vol d'un service public en cas d'établissement d'un acte de vol

L'ARF négatif est réparti entre les résidents proportionnellement au nombre de personnes enregistrées dans le logement et non proportionnellement à la superficie. Et si personne n'est enregistré dans l'appartement, le montant négatif de l'ODN n'est pas déduit de la consommation individuelle.

- Un ODN négatif est déduit de la consommation individuelle, mais de manière à ce que le service public consommé dans l'appartement ne soit pas inférieur à zéro.

Consommation par ODN: litiges sur la distribution

Le gouvernement de la Fédération de Russie modifie régulièrement les nouvelles règles pour la fourniture de services publics (ci-après dénommées les «nouvelles règles»), provoquant ainsi des discussions animées au sein du monde professionnel. C'est donc après l'adoption de la résolution du 04.04.2013 n ° 344, qui a notamment introduit une procédure spéciale pour répartir entre les consommateurs le coût des services publics utilisés pour les besoins de la construction de logements (ODN). Les propriétaires les plus persistants et les plus actifs des locaux du MKD, ainsi que du Code pénal et de la HOA, ne se sont pas bornés à discuter des innovations, mais ont soumis les normes problématiques à la Cour suprême dans le but de les déclarer invalides. Jusqu'à présent, ces tentatives n'ont pas donné les résultats souhaités.

En vertu du paragraphe 44 des nouvelles règles, le montant à payer pour les services publics (sauf le chauffage) est déterminé par la formule appropriée. Le résultat du calcul peut être positif ou négatif, selon les circonstances.

Consommation à l'unité et standard

Il est possible de répartir complètement entre les propriétaires des locaux le volume de consommation par unité, calculé sur la base des lectures du compte de résultat, malgré le dépassement de la valeur standard, uniquement par la décision des propriétaires eux-mêmes, adoptée dans l'ordre approprié par l'assemblée générale.

Tout cela est inscrit dans le par. 2 et 3 page 44 des nouvelles règles. Le contenu de ces normes a immédiatement été perçu par les services publics comme une violation et une violation de leurs droits. La première tentative de prouver ce fait a été faite immédiatement, mais la Cour suprême, dans la décision du 11.06.2013 n ° AKPI13-205, n'a pas soutenu ces engagements. Les juges ont expliqué que les normes contestées ne figuraient pas par hasard dans les nouvelles règles. Avec leur aide, plusieurs tâches stratégiques sont résolues.

En particulier, ils encouragent les gestionnaires à prêter plus d'attention à l'état de l'infrastructure de la maison, y compris aux systèmes d'ingénierie internes, à l'efficacité énergétique, à l'identification de connexions non autorisées, à la consommation non contractuelle de services publics, etc. En d'autres termes, la norme contestée oblige les gestionnaires à maintenir la propriété commune dans un certain environnement. capable de le gérer, mais aussi avec compétence, ce qui est en fait la base des activités économiques du Code pénal et de la HOA. En passant, c’est précisément parce que le RSO n’effectue pas d’opérations de gestion des MFB que ceux-ci, en tant qu’exécutants de services publics, ne sont pas couverts par l’al. 2 et 3 page 44 des nouvelles règles.

Bien entendu, les exigences en question ont surtout touché la HOA, car la plupart d'entre elles ne disposent d'aucune autre source de financement pour des activités autres que les recettes des propriétaires des locaux de la MFB. Nous avons prêté une attention particulière à cela lorsque nous avons commenté le décret gouvernemental n ° 344. La nécessité de compenser une partie des factures de services publics fournie au FAD au-delà du montant d'une telle commission calculée selon la norme à ses propres frais affecte négativement la situation financière de la HOA et une puissante incitation à une gestion efficace, mais ne poussant que progressivement l’association des propriétaires à la faillite ou simplement à la liquidation.

Par conséquent, les suivants, qui ont interjeté appel devant la Cour suprême en déclarant que la page 44 des nouvelles règles était partiellement inactive, étaient des représentants de la HOA. Ils ont tenté de contester la nécessité de prendre une décision sur la répartition du volume total des services publics consommés dans le FPA (y compris en termes de dépassement de l'indicateur standard) lors d'une assemblée générale des propriétaires. À l'appui de cette position, les arguments suivants ont été avancés:

  • Le code du logement ne renvoie pas la décision d’une question litigieuse à la compétence exclusive de l’assemblée générale des propriétaires, celle-ci n’étant pas mentionnée à l’art. 44, ni dans d'autres articles du LCD RF;
  • la décision de l'assemblée générale des propriétaires sur la question litigieuse est objectivement prédéterminée - d'imposer à la HOA l'obligation de couvrir les différences qui en résultent. Sinon, ne sera jamais approuvé lors d'une assemblée générale, ce qui empêche le conseil de partenariat de maintenir la stabilité financière de l'organisation. En fin de compte, le HOA existe uniquement aux frais des propriétaires des locaux. Ainsi, d’une manière ou d’une autre, toutes les dépenses engagées par le HOA sont finalement financées par les propriétaires du logement. Toutefois, les retards de paiement dans le RNO auront nécessairement des conséquences négatives (du moins sous la forme de sanctions contractuelles), ce qui aurait pu être évité si les consommateurs fournissaient un financement en temps voulu.
La Cour suprême a rejeté les deux arguments comme non fondés, en indiquant ce qui suit (voir la décision du 16.10.2013 n ° AKKI13-862). Selon le paragraphe 1 de l'art. 147 du Code du logement de la Fédération de Russie, le conseil d'administration de la HOA a le droit de prendre des décisions sur toutes les questions relatives au partenariat, à l'exception des questions relevant de la compétence exclusive de l'assemblée générale des propriétaires de locaux du MKD et de la compétence de l'assemblée générale des membres de la HOA. En outre, sans recourir à l'art. 44 du Code du logement de la Fédération de Russie (qui énumère en fait les questions relatives à la compétence exclusive de l'assemblée générale des propriétaires et qui ne contient en réalité aucune indication (directe ou indirecte) selon laquelle l'assemblée générale est habilitée à réglementer le montant des factures de services publics, les juges ont déclaré: l’exclusivité de la compétence de l’assemblée générale des propriétaires d’immeubles se manifeste par l’impossibilité, sans préjudice des intérêts des propriétaires, de résoudre ces problèmes de manière différente. Une telle explication que la Cour suprême a jugée suffisante pour reconnaître le par. 2 et 3 page 44 des nouvelles règles, conformes à la législation fédérale (exigences du Code du logement de la Fédération de Russie) et ne portant pas atteinte aux droits des directeurs généraux qui exécutent des travaux publics.

Économies sur l'ODN retournées à tous les propriétaires

Le volume de la ressource communale correspondant au montant de la différence résultant est distribué par le contractant uniquement entre les locaux d'habitation du MFB (paragraphes "a", page 47 de la nouvelle réglementation):

  • en ce qui concerne le chauffage et la fourniture de gaz pour les besoins de chauffage - proportionnellement à la superficie totale de chaque logement;
  • en ce qui concerne l'alimentation en eau froide et en eau chaude, l'électricité, la fourniture de gaz pour la cuisine et (ou) le chauffage de l'eau - proportionnellement au nombre de personnes vivant de manière permanente et temporaire dans chaque logement.
Cette procédure a également donné lieu à certaines plaintes, principalement de la part de scrupuleux en matière de paiement pour le logement et les services publics pour les consommateurs. Ils ont été formulés sur les pages de notre magazine. Ainsi, dans l'article de V.V. Plaksin «Qu'entend-t-on par besoins généraux de la maison depuis le 1er juin 2013?» (N ° 6, 2013), la raison de réaliser des économies sur les services publics fournis par l'ONE - la consommation économique des services publics dans des appartements non équipés d'IST, c’est-à-dire une consommation inférieure à celle prévue dans la norme. (En passant, le nombre de personnes vivant dans un logement est pris en compte lors de l'établissement de la norme.) Parallèlement, les économies réalisées par certains consommateurs sont réparties entre tous les logements, ce qui, selon certains experts, est déjà biaisé.

Le point de discussion suivant concerne le choix de la base de répartition de l’épargne. Si ceux-ci étaient répartis dans des locaux non équipés d'I & C, le nombre de personnes vivant dans chacun d'eux serait en effet déterminant pour un calcul juste. Toutefois, lorsque l’économie est divisée entre tous les locaux d’habitation, équipés ou non d’ICS, proportionnellement au nombre de citoyens qui y résident, le principe de l’égalité des participants aux relations de logement régi par la législation en matière de logement en matière de possession, d’utilisation et de cession des logements est violé. Quoi qu’il en soit, c’est exactement ainsi que l’un des consommateurs a évalué la situation et a fait appel à la Cour suprême pour obtenir la reconnaissance des paragraphes. "A" page 47 des nouvelles règles est inopérant. Selon lui, la contradiction réside dans le fait que le montant du paiement pour les services publics à l'APL est déterminé par la formule appropriée proportionnellement à la superficie totale de l'appartement, tandis que les économies sont réparties proportionnellement au nombre de citoyens vivant dans le logement.

Par décision des forces armées RF du 26/09/2013, n ° AKPI13-706, la demande a été refusée, car la soumission ne tenait pas compte du point essentiel: le montant du paiement des services publics auprès de l'ODN est déterminé en plusieurs étapes, dont l'une est le calcul du volume des services publics. locaux, équipés et non équipés d’ICS. Si seuls les volumes consommés des services publics déterminés conformément aux indications de la sous-station étaient pris en compte dans la formule indiquée, les relevés du compte de résultat seraient égaux à la somme des relevés des compteurs individuels. L’apparence d’une différence de volume entre une ressource communale et l’utilisation d’une méthode de calcul basée sur la consommation normative d’un service public pour des locaux non équipés d’un TSI. Conformément à la clause 7 des Règles d'établissement et de détermination des normes d'utilisation des services publics, les normes d'utilisation des services publics de résidence en matière d'approvisionnement en eau froide et en eau chaude, ainsi que d'électricité et de gaz pour la cuisson et / ou le chauffage de l'eau sont calculées par personne. Par conséquent, le montant à payer pour les services publics répertoriés dans les locaux qui ne sont pas équipés d’ICS dépend du nombre de personnes qui y résident.

Ainsi, la répartition de l'épargne fournie par les résidents des appartements dans lesquels il n'y a pas de FPI, proportionnelle au nombre de personnes vivant de manière permanente et temporaire dans chaque logement (appartement), a été jugée légitime par la Cour suprême et non contraire au paragraphe 1 de l'art. 1 Code du logement de la Fédération de Russie, ni aucun autre acte juridique réglementaire ayant plus de force juridique.

Conclusions et recommandations

Dans l'intervalle, des déclarations selon lesquelles les normes contestées incitent les gestionnaires à travailler plus efficacement et les consommateurs à s'installer dans les appartements de la PAM conformément à la loi fédérale du 23.11.2009 n ° 261-ФЗ sur les économies d'énergie et l'amélioration de l'efficacité énergétique et sur les modifications de certains actes législatifs de Fédération, sont discutables. Ceux-ci et les autres chercheront plutôt et, nous en sommes sûrs, trouveront des échappatoires qui minimiseront les coûts potentiels. Par exemple, le paiement de la différence de consommation sur l'ODN entre la valeur réelle et la valeur standard ne menace pas les CC qui ont fait pression dans les maisons desservies par les propriétaires pour choisir la méthode de contrôle direct. Les exécutants des services publics pour les consommateurs dans ces maisons sont les ORN correspondantes et, pour eux, les exigences du par. 2 et 3 page 44 des nouvelles règles ne s'appliquent pas. En outre, les ORN deviennent les acteurs des services publics en cas d’échec de la conclusion entre eux et les gestionnaires de contrats d’approvisionnement en énergie. Dans ce cas, le problème de la perception des frais du consommateur pour les services publics dans la même taille n’existe pas non plus.

Le HOA a également une issue. Selon l'art. 152 du Code du logement de la Fédération de Russie, un partenariat, sur la base d'une décision d'une assemblée des membres d'une coopérative d'habitation, est habilité à constituer des fonds spéciaux alimentés par les revenus d'activités économiques (par exemple, les économies réalisées selon les estimations) et utilisés aux fins prévues par la charte. Ainsi, établissant un plan financier et calculant le montant des frais d’entretien et de réparation pour la prochaine année civile, le conseil HOA est en mesure de créer une sorte de coussin gonflable sous la forme de déductions sur un fonds spécial, grâce auquel (à condition que la charte le permette), la réduction des coûts qui en résulte soit remboursée. services publics consommés chez ONE. Pas la solution la plus simple, mais tout à fait viable.

  1. Voir l'article de S. N. Kozyreva «Amendements aux nouvelles règles pour la fourniture de services publics» (n ° 5, 2013, p. 27).
  2. Laissé inchangé La définition des forces armées de la Fédération de Russie du 12.12.2013 n ° APL13-539.
  3. Approuvé par décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 23.05.2006 n ° 306.
  4. Une des publications les plus récentes sur ce sujet figure dans le numéro 12, 2013 (voir l’article de S. N. Kozyreva «Calculs directs des propriétaires d’installations provenant de la RNO jusqu’au 1er septembre 2012»).